Red Hat vient de dévoiler la version 2.0 d’Ansible, son framework open source d’automatisation IT sans agent. Au menu, plus de stabilité et de nouvelles capacités d’automatisation. L’éditeur ajoute de nouveaux services et fournisseurs compatibles, un support élargi des déploiements en cloud public, privé et hybride, et une pénétration accrue des environnements Microsoft Windows et de l’administration réseau.

Dans le détail, cette nouvelle version intègre un parser d’analyse de playbook pour identifier plus facilement les erreurs, des blocs de tâches afin de simplifier le développement de playbook, de nouveaux modes d’exécution permettant d’intensifier la rapidité des déploiements, mais aussi des plugins pour configurer l’enregistrement des playbook.

Ansible 2.0 a bénéficié de l’apport de 200 nouveaux contributeurs et de 2 000 contributions sur GitHub. Elle est disponible via GitHub, PyPi et les principales distributions Linux.