Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

CES 2019 : Tous les nouveaux PC pros…

Écrit par  Laurent Delattre , jeudi, 17 janvier 2019 11:37 , POSTE DE TRAVAIL.
CES 2019 : Tous les nouveaux PC pros…

Comme chaque année, les constructeurs ont dévoilé quelques nouveautés PC dont certaines destinées aux « prosumers » et aux entreprises. Il s’en dégage quelques tendances fortes et des PC mobiles qui font rêver…

Très orienté loisirs grand-publics, le CES de Las Vegas vient de fermer ses portes. Comme de coutume, dans la masse d’annonces autour des PC de gaming se dégagent aussi quelques nouveautés plus destinées aux usages sérieux et professionnels. Une chose est sûre, même si le marché PC est globalement orienté à la baisse, l’innovation reste très active et certains secteurs (comme celui du gaming, de l’ultrabook et du deux-en-un) se montrent des plus dynamiques.

Les tendances clés

Huawei Matebook 13La grande tendance 2019 sur les PC portables est sans conteste celle des écrans « thin bezels », comprenez à bordure ultrafine. Cela permet des designs plus compacts et une meilleure sensation d’immersion dans l’image.
Du coup, bien que moins en odeur de sainteté ces dernières années parce que leur format était jugé trop encombrant et trop lourd pour les usages modernes, les modèles 17 pouces semblent vouloir faire leur retour. L’utilisation d’écrans sans bordure leur permet désormais de tenir dans un encombrement similaire à celui des modèles 15,6 pouces tout en offrant un confort de travail supérieur et la suppression des lecteurs DVD permet de gagner en épaisseur et en légèreté.
Au passage le format « 16/9 » semble moins populaire. Microsoft a ces dernières années opté pour un format « 3:2 » qui séduit aujourd’hui d’autres constructeurs à commencer par Huawei sur son nouveau et très réussi MateBook 13. D’autres, à l’instar de LG et Asus, suivent plutôt les traces d’Apple en embrassant le format « 16:10 ».
Autre tendance notable, le format « convertible 2:1 », avec des écrans qui se retournent sans se détacher, semble avoir de plus en plus le vent en poupe en entreprises. En effet, outre Dell et HP qui disposent d’une gamme étendue depuis plusieurs années, LG, Samsung, et Lenovo ont eux aussi lancé des modèles convertibles très attrayants.

Dell peaufine ses armes

Au fil des années Dell peaufine ses gammes par petites retouches. Pourquoi changer une formule qui fonctionne et connaît un indéniable succès. Les Dell XPS 13 restent des références en matière de PC ultra-mobiles et ultra-agiles.

Dell a d’ailleurs profité du CES pour introduire sa nouvelle génération de XPS 13 désormais déclinée avec un écran 4K HDR compatible Dolby Vision, une première chez le constructeur. L’autre nouveauté réside dans la Webcam qui fait son retour en haut de l’écran grâce à un capteur et une optique minuscule (2,25 mm, plus petite encore que sur les smartphones) pour ne rien sacrifier sur l’immersivité de son écran InfinityEdge. Dans la version 2018 du XPS 13, Dell avait placé sa Webcam sous l’écran, un choix peu judicieux donnant un point de vue un peu trop excessif sur les narines.

Le « convertible » Dell Latitude 7400 « 2 en 1 » possède un écran 14’’ tactile à bordure fine et une fonction de log-in sans password (par reconnaissance de visage) « ExpressSign-In » basée sur un capteur IR et la technologie Windows Hello. La machine est aussi dotée d’un capteur de proximité (Intel Context Sensing Technology) de sorte que le PC détecte l’approche de l’utilisateur, réveille le système et commence à scanner le visage avant même que l’utilisateur n’ait appuyé sur la moindre touche. Dell présente son 7400 comme le plus compact des « 2 en 1 » du marché. Il est animé par des processeurs mobiles (8xxxU) Intel (génération Whiskey Lake). Il est décliné en version avec modem 4G+ intégré. Et son autonomie est annoncée à 24 heures ! Prix de départ : 1600$...

Toujours dans les convertibles, cette fois-ci plus orientés grand public, Dell a introduit ses nouveaux « Inspiron 7000 2-in-1 » en version 13 et 15 pouces dont la particularité est d’être livré avec un stylet qui vient se ranger dans la charnière de l’écran.

Dell a également présenté sa nouvelle déclinaison de son XPS 15 « 2-in-1 ». L’appareil sera animé par une processeur Intel de 8ème génération associé à un GPU AMD Vega M. Son pris est annoncé à 1299$.

Asus ne cesse de nous surprendre

Asus est sans doute l’un des acteurs les plus innovants de l’univers PC ces dernières années. Le constructeur tente des innovations (comme son ScreenPad) et ne cesse de battre des records de légèreté et de compacité. Pourtant, la marque a toujours autant de difficulté à s’imposer auprès des entreprises. Mais ses nouveaux Zenbook ont plusieurs atouts pour séduire :

Le Zenbook S13 (UX392) se démarque par son écran quasiment sans bordure, plaçant la Webcam dans une protubérance qui se révèle très pratique pour ouvrir le PC lorsqu’il est fermé. Lorsque l’écran est ouvert, sa charnière « ergolift » surélève légèrement le clavier pour une saisie plus confortable. Le trackpad généreusement dimensionné embarque un lecteur d’empreinte compatible Windows Hello. Malheureusement, il ne bénéficie ni de la technologie Screenpad des « Zenbook Pro 14/15 », ni du Screen L’ensemble respire la solidité ce qui n’est pas surprenant puisque l’appareil répond aux normes MIL-SPEC-810G. De quoi donner un peu plus de crédibilité à Asus dans l’univers de l’entreprise. Les processeurs Core i « 8th Gen » embarqués sont issus de la dernière fournée « Whiskey Lake ». Certaines versions sont déclinées avec un GU NVidia MX150. Il embarque 2 ports USB 3.1 (Gen 2) Type C et 1 port USB 3.1 (Gen 2) Type A ainsi qu’un lecteur microSD. Enfin, avec ses 12,9 mm d’épaisseur et ses 1,1 Kg sur la balance, ce S13 s’affirme comme l’un des appareils les plus fins et les plus légers du marché. Bref, difficile de résister…

Le Zenbook 14 UX431 est lui aussi un appareil tout en séduction et en finesse. Mais il se démarque surtout par son « Numberpad » illuminé. Asus avait déjà innové en glissant un écran tactile couleur dans le trackpad : le ScreenPad accueille des applications ou des touches de raccourcis personnalisables en fonction des applications lancées. Sur ce nouveau Zenbook 14, Asus a opté pour un modèle simplifié, le Numpad, qui se contente d’afficher un pavé numérique complet compensant ainsi l’absence d’un tel pavé sur le clavier. C’est malin et surtout très pratique au quotidien. Animé par des processeurs Intel « Core i » 8ème génération, il embarque un port USB 3.1, un port USB-C (Gen 2), une audio quad-speaker certifiée Harmon Kardon et ne pèse que 1,1 Kg pour une autonomie dépassant les 10 heures.

Le Zenbook Flip 14 vient s’ajouter à la longue liste des nouveaux « 2 en 1 » introduits lors de ce CES. D’une grande finesse (13,9 mm) il est équipé de CPU Intel Core de 8ème génération, d’un GPU NVidia GeForce MX150, de 512 Go de SSD et est livré en standard avec un stylet (1024 niveaux de pression). 13 heures d’autonomie et un poids de 1,4 Kg sont annoncés.

L’Asus StudioBook S W7000 est l’archétype de cette nouvelle génération de PC 17 pouces compacts dont l’encombrement est identique aux PC 15,6 pouces de précédentes générations. L’appareil s’inspire beaucoup des critères esthétiques des MacBook Pro d’Apple avec lequel il entre en concurrence directe. Car ce StudioBook vise incontestablement le marché des graphistes et infographistes 3D avec son processeur 6 cœurs Xeon E-2176M et son GPU NVidia Quadro P3200. L’écran au format « 16:10 » (1920x1200 pixels) est calibré et validé Pantone en usine. Mémoire ECC et disques SSD en RAID 0 sont aussi au menu. Le fonctionnement se révèle silencieux puisque même à pleine puissance le bruit ne dépassera pas les 35 dB. On y retrouve 3 ports USB 3.1 (Gen 2) et un port USB-C Thunderbolt 3. Le S W7000 est aussi doté du fameux trackpad « NumPad » des Zenbook 14.

Outre les portables, le CES aura aussi été l’occasion de découvrir la nouvelle workstation « desktop » dont l’aspect cylindrique n’est pas évoqué le Mac Pro d’Apple. Le design est ici cependant bien plus compact mais on retrouve à l’intérieur de Mini PC « ProArtPA90 » des composants très professionnels à commencer par un processeur Intel Core i9-9900K (une version Core i7-9700K est aussi annoncée) associé à une carte graphique NVidia Quadro P4000 (ou unf P2000). La machine embarque de 32 à 64 Go de RAM, deux SSD de 512 Go et un disque dur 2.5 pouces d’1 To. On y retrouve deux ports USB 3.1 (Gen 2), 4 Display Ports et deux ports Thunderbolt 3. Aucun prix encore annoncé, mais avec autant de performance embarquée elle ne sera pas bon marché.

HP aime les convertibles

Chez HP Inc, les deux-en-un ont le vent en poupe… Le constructeur avait dévoilé en Décembre, les versions redessinées de son HP Spectre x360 13 (à l’autonomie étendue) et du HP EliteBook x360 830 G5 (le 14 pouces convertible le plus compact et le plus léger du marché).

Sur le CES, la marque présentait la nouvelle version de son HP Spectre x360 15 qui sera déclinée avec des processeurs Intel Core 8ème génération et des GPU AMD Radeon RX Vega M ou NVidia GeForce MX150 selon les versions. Les modèles présentés au CES embarquaient un écran 15,6 pouces Full HD AMOLED aux contrastes et couleurs saisissants. Mais une version avec écran 15,6 pouces tactile 4K sera également disponible accompagnée d’un stylo HP Tilt Pen spécialement adapté. L’appareil est bien équipé avec notamment deux ports USB-C (Gen 2). Les prix débuteront à 1370$.

HP a également présenté une nouvelle version avec écran 4K de son controversé et disruptif « HP Spectre Folio » gainé de cuir.

Acer travaille la légèreté

Acer a lancé son nouveau TravelMate X3410 à destination des entreprises. Sobre, svelte, construit sur un châssis durable en aluminium, l’appareil ne se permet aucune fantaisie. Il est plutôt bien équipé avec 3 ports USB 3.0, 1 port USB 3.1 Type C (malheureusement en Gen 1), un port Ethernet gigabit, une sortie HDMI et, plus surprenant mais toujours très utile en entreprise, une sortie VGA. Le clavier est rétroéclairé et le trackpad très largement dimensionné. L’écran est un 14 pouces en 16/9 (IPS et Full HD) mat. L’appareil pèse 1,6 Kg et promet 15 heures d’autonomie.
La gamme comprend un modèle Core i3-8130U (8 Go de RAM, 128 Go SSD) à 850$, un modèle Core i5-8250U (8 Go RAM, 256 Go SSD) à 950$, et un modèle Core i7-8550U (16 Go de RAM, 512 Go SSD) à 1225$.

Le nouveau Swift 7 dispose lui aussi d’un écran à bords fins, mais c’est en réalité tout son design qui impressionne de finesse (1 cm d’épaisseur). Et de légèreté ! La machine affiche 890 grammes seulement sur la balance ! La bordure ultra-réduite de l’écran y est pour beaucoup. Le constructeur a pour cela du glissé la Webcam sur un support escamotable ce qui peut aussi être perçu comme une fonction de sécurité puisque la caméra une fois rétractée ne peut plus être piratée. La machine embarque un écran 14 pouces, un CPU Intel Core i7-8500Y, 16 Go de RAM, 512 Go de SSD et affiche une autonomie supérieure à 10 heures. Prix de lancement : 1699$.

Lenovo s'inspire de Microsoft

L’appareil le plus étonnant présenté par Lenovo n’est étrangement pas un ordinateur portable (la marque s’était focalisée sur le gaming pour ce CES avec des portables à base de GeForce RTX mobiles) mais un ordinateur de bureau « all-in-one » qui semble avoir été très inspiré par le Surface Studio de Microsoft. Le Lenovo Yoga A940 est moins élégant que ce dernier mais propose lui aussi un grand écran tactile 27’’ porté par un pied qui s’oriente à volonté pour retrouver l’ergonomie d’une table à dessin. L’écran réagit aussi au stylet (avec gestion des angles d’attaque) et dispose d’une roulette (façon Surface Dial) pour sélectionner les outils ou faire varier l’épaisseur des pinceaux. Le volumineux pied de l’appareil intègre toute l’électronique PC de la machine et offre un support de charge sans fil pour votre smartphone et pour son stylet.

LG joue le 17" ultraléger

Sous-estimé comme fabriquant PC, LG revient avec un PC 17 pouces nouvelle génération, aussi compact et léger qu’une machine 15 pouces : 1,3 Kg seulement ! On bénéficie cependant de tout le confort de travail d’un vrai 17 pouces avec notamment la présence d’un clavier complet avec pavé numérique intégral.
Le LG GRAM 17 possède un écran IPS 2560x1600 pixels et une batterie 72 Wh qui promet jusqu’à 19,5 heures d’autonomie ! Il embarque un processeur Intel Core i7 (8ème génération), 16 Go de RAM et un SSD de 512 Go. On y trouve 3 ports USB 3.1 Type A et un port USB-C (Gen 2).

Les Chromebooks contre-attaquent

Beaucoup plus populaires aux USA qu’en France où ils ont acquis une part non négligeable du marché de l’éducation, les Chromebooks étaient aussi présents en force au CES. Certes les constructeurs continuent de privilégier le marché éducatif mais certains espèrent aussi voir les entreprises s’intéresser à ces appareils maintenant que l’OS supporte les applications Android et Linux et qu’ils peuvent aussi se révéler d’excellents terminaux pour des bureaux déportés Windows à travers les solutions VDI traditionnelles du marché ou les nouvelles offres DaaS (Desktop as a Service) dans le cloud.

Asus a ainsi annoncé pas moins de 4 Chromebooks :
* le C434 Flip est destiné au marché des entreprises avec son design convertible et ses processeurs Intel Core M3, Core i5 ou Core i7 de 8ème génération. Ils embarquent jusqu'à 8 Go de RAM et jusqu'à 128 Go de stockage eMMC. On y trouve 2 ports USB-C (Gen 1) et un port USB 3.1. Leur poids est de 1,45 Kg. Malgré son écran 14'' l'appareil conserve la compacité d'un 13 pouces classique grâce à son écran NanoEdge.
* le C204 : un ultra-compact doté d’un écran 11,6’’ HD non tactile et d’un processeur Intel Celeron N4000, 4 Go de RAM, 32 Go eMMc, 2 ports USB-C Gen 1 et 2 ports USB-A 3.1 Gen 1.
* le C214 Flip : un convertible à écran rotatif tactile de 11,6’’ HD avec processeur Celeron N4100, 8 Go de RAM, 64 Go eMMC, 2 ports USB-C Gen 1 et 2 ports USB-A 3.1 Gen 1.
* le C403 : un modèle 14 pouces non tactile animé par un poussif Intel Celeron N3350, 4 Go de RAM, 32 Go eMMc, 2 ports USB-C Gen 1 et 2 ports USB-A 3.1 Gen 1.

À ces trois modèles classiques viennent s’ajouter une tablette CT100, surprenante à plus d’un titre  puisque les tablettes sont traditionnellement plutôt animées par Android que Chrome OS et qu’Asus a fait ici le choix d’un processeur ARM hexa-core (l’OP1) au lieu des processeurs Intel Celeron de ses autres Chromebooks.

HP a créé la sensation en présentant le premier Chromebook du marché propulsé par un processeur AMD, preuve que oui, Chrome OS fonctionne également sur les CPU de ce fondeur. Le HP Chromebook 14 est décliné en processeur AMD A4 ou A6 avec GPU Radeon R4 ou R5 intégrés. L’écran 14 pouces est uniquement HD (1366x768 pixels). La machine embarque 4 Go de RAM et 32 Go de stockage eMMC extensible par carte microSD.
Une déclinaison « 2 en 1 » convertible, davantage pensée pour l’entreprise, le HP Chromebook x360 14 G1, est également annoncée. Elle sera quant à elle animée par un processeur Intel Core de 8ème génération. L’écran sera Full HD et la machine embarquera 16 Go de RAM, 64 Go de stockage ainsi que la licence « Entreprise » de Chrome OS avec ses fonctionnalités de sécurisation de flotte.

C’est aussi un processeur AMD qu’Acer a choisi pour animer son futur Acer Chromebook 315, un modèle 15 pouces dont le prix devrait démarrer à 280$.

Dernière modification le jeudi, 17 janvier 2019 13:04
Connectez-vous pour commenter