SAP a annoncé le 21 janvier ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2013 et prévoit un chiffre d’affaires de 30 Md$ à l’horizon 2017. L’entreprise s’en explique par la forte croissance du marché du cloud.

Si ses ventes de logiciels ont plongé en 2013, SAP doit son redressement du 4e trimestre à ses abonnements et offres de services en cloud computing. L’éditeur allemand a enregistré une baisse du chiffre d’affaires logiciels de -2 % mais a connu une augmentation conséquente de + 66 % en offre cloud (206 M$ au 4e trimestre). Une source de revenus en perpétuelle hausse dont SAP une augmentation progressive qui devrait grignoter les revenus de l’activité « logiciels professionnels et supports ».

Le cloud devrait générer 1,3 Md$ de revenus en 2014, 2Md$ en 2015 jusqu’à atteindre 3,5 Md$ en 2017. « Sur la base d’une forte dynamique en 2013, nous allons accélérer la transition vers le cloud en offrant plus de choix à nos clients », ont ainsi confirmé les deux patrons de SAP, Jim Hagemann Snabe et Bill McDermott.

Les résultats prometteurs sur ce marché incitent le concepteur de logiciels à investir fortement dans ce domaine d’activité et à prévoir de probables acquisitions en 2014. Ce qui devrait ralentir la marge opérationnelle de l’entreprise et la pousser à reporter son objectif de 35 % à 2017. En 2013, elle était de 32,6 % (en non-IRFS) et celle de 2014 devrait être stable (32 % en non-IRFS).