Face à France Telecom et Bouygues Telecom, l’opérateur mobile a décidé de mettre les bouchées doubles. Il vient d’inaugurer son réseau 4G à Lille. Une cinquantaine d’autres agglomérations suivront dans les mois qui viennent.

La course à la 4G s’intensifie. Ce jeudi, 23 mai, SFR vient d’inaugurer à Lille sa cinquième agglomération couverte en 4G, ouverte aux particuliers comme aux entreprises. Deux agglomérations supplémentaires seront par ailleurs couvertes au cours du premier semestre 2013, à savoir Toulouse et Strasbourg.

Et ce n’est pas fini. Pour éviter de perdre son rang dans la compétition acharnée que se livrent les opérateurs mobiles, la filiale de Vivendi a annoncé vouloir couvrir 55 agglomérations d’ici à la fin de l’année 2013.Ce qui correspond à plus de 300 villes couvertes durant le second semestre 2013. En additionnant son réseau 4G et les améliorations qu’il a opéré sur son réseau 3G sur certaines zones (Dual Carrier), SFR assure pouvoir assurer une couverture en très haut débit mobile à « 70% de la population française d’ici la fin de l’année ».

SFR, qui a démarré son déploiement 4G en novembre dernier à Lyon (particuliers comme entreprises), doit en effet faire face à deux concurrents redoutables, France Telecom et Bouygues Télécom. L’opérateur historique, qui a lancé la 4G pour les entreprises en novembre, a ouvert début avril ce service au grand public dans 15 agglomérations, et compte en couvrir une cinquantaine d’ici septembre, et 30% de la population française d’ici la fin de l’année.

De son côté, Bouygues Telecom a ouvert son réseau 4G le 6 mai à Lyon, Strasbourg, Issy-les-Moulineaux, Vanves, Malakoff et Toulouse et prévoit d’en couvrir une dizaine avant l’été, en utilisant les fréquences achetées aux enchères comme les autres opérateurs. Mais l’opérateur a un excellent joker en poche : il va utiliser la bande de fréquences 1.800 MHz – sur laquelle il dispose beaucoup de capacités – pour accélérer son déploiement 4G. L’opérateur a reçu l’autorisation d’utiliser commercialement cette fréquence à partir du 1er octobre 2013, date à laquelle il assure pouvoir couvrir plus de 100 villes, soit 40% de la population.

Agglomérations couvertes en 4G par SFR d’ici fin 2013

Paris, Marseille, Lyon, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Toulon, Grenoble, Rouen, Strasbourg, Avignon, Montpellier, Saint-Etienne, Tours, Valenciennes, Rennes, Metz, Nancy, Orléans, Clermont-Ferrand, Mulhouse, Le Havre, Dijon, Angers, Reims, Le Mans, Brest, Pau, Caen, Chambéry, Amiens, Annecy, Annemasse, Besançon, Valence, Troyes, Thionville, Poitiers, La Rochelle, Fréjus, Vienne, Boulogne-sur-Mer, Sète, Roanne, Agen, Tarbes, Brives-la-Gaillarde, Chalon-sur-Saône, Niort, Blois, Beauvais, Bourg-en-Bresse, Arles, Romans-sur-Isère.