Microsoft a décidé d’avancer le lancement de la version 2014 de sa base de données SQL Server. La version « RTM » sera disponible dès le 1er avril. A noter que cette fois, le géant américain choisit de ne pas passer par les traditionnelles versions bêta.

Alors que SQL Server 2012 était résolument axé sur la haute disponibilité, l’analyse des données en mémoire et le cloud, la mouture 2014 met l’accent sur la performance et le cloud hybride.

Microsoft a aussi choisi d’intégrer son moteur OLTP (Online transaction processing) en mémoire. Les performances en seraient multipliées jusqu’à 30 fois, et ce, sans avoir à changer son infrastructure matérielle.

Identifier les tables qui iront en mémoire

L’OLTP en mémoire ne va toutefois être disponible que dans la version Entreprise et toutes les tables ne pourront pas être transférées. Pour y pallier, un outil (Analysis, migrate and report) va être livré par Microsoft afin de déterminer quelles tables mériteraient d’être transférées en mémoire.

Sur le volet du cloud hybride, une autre nouveauté est aussi à noter : SQL Server 2014 va désormais permettre d’effectuer des sauvegardes et des restaurations dans le cloud. Il va aussi être possible d’intégrer des machines virtuelles SQL Server sous Azure dans les mécanismes de réplication «Always On», afin de créer des plans de reprise d’activité (PRA) pour assurer la sécurité des serveurs avec le cloud.

Si les tarifs de SQL Server 2014 n’ont pas encore été dévoilés, ils devraient cependant rester assez proches de la version précédente.