Avec le rachat de Nokia par Microsoft, le patron du constructeur finlandais sera propulsé à la tête de l’activité « terminaux matériels », hautement stratégique pour l’éditeur. Il devient ainsi plus favori que jamais pour succéder à Steve Ballmer.

Il était déjà classé comme favori auprès des bookmakers anglais, il est désormais incontournable. Avec le rachat de Nokia par Microsoft, Stephen Elop, le PDG du constructeur finlandais, a toutes les chances de succéder au poste de Steve Ballmer, qui doit prendre sa retraite dans les mois qui viennent. La candidature de Stephen Elop n’est d’ailleurs plus un secret. « Stephen passe de candidat externe à candidat interne », a dit Steve Ballmer en personne, auprès de The Seattle Times, à l’occasion de l’annonce de la transaction.

A l’issue de la transaction, Stephen Elop doit en effet rejoindre Microsoft en qualité de vice-président exécutif de la future division « Devices » de Microsoft. A ce titre, il pilotera non seulement l’intégration de Nokia au sein de l’éditeur. Il sera également – et surtout – en charge d’une nouvelle division qui va inclure les smartphones Lumia, mais aussi les tablettes Surface et les consoles Xbox.  Présentée en juillet dernier, la nouvelle feuille de route stratégique de Microsoft est orientée vers les terminaux matériels et les services. D’emblée, Stephen Elop sera donc propulsé à la tête de l’un des deux futurs piliers de Microsoft.

Stephen Elop a préparé le terrain

Autre avantage de Stephen Elop : il a passé deux ans, de 2008 à 2010, à la tête de la division Entreprise de Microsoft. Les rouages de l’éditeur ne sont donc pas un secret pour lui. Le rachat de Nokia est pour lui comme un retour au bercail. Et d’une certaine manière, Stephen Elop aura été le sous-marin de Microsoft au sein de Nokia. C’est lui qui, quelques mois seulement après son arrivée en septembre 2010,  a organisé l’alliance entre Nokia et Microsoft, préparant ainsi le rachat qui vient maintenant. Face à Steve Ballmer, Stephen Elop pourra dire « Mission accomplie ! ».

Lire aussi:

Avec les mobiles Nokia, Microsoft préserve l’avenir de Windows Phone, le 03/09/2013
Un ancien de Microsoft prend la tête de Nokia, le 10/09/2010

Retrouvez notre dossier complet sur le rachat de Nokia par Microsoft.