Un récent brevet déposé par la firme de Cupertino permet d’en savoir un peu plus sur la méthode employée pour envoyer des données de paiement via différentes interfaces sans fil, et sans compromettre les données de l’utilisateur.On apprend à la lecture de ce brevet qu’Apple ne souhaite pas exploiter uniquement la technologie NFC pour effectuer les transactions, mais qu’elle compte également utiliser le WiFi et surtout le Bluetooth via son système iBeacons.

Autre particularité : l’intégration d’une zone sécurisée, placée directement dans le processeur et donc séparée du système, telle qu’elle existe déjà sur les iPhone 5s, pour stocker les empreintes digitales. Les informations bancaires contenues dans cet emplacement seraient extrêmement complexes à récupérer par d’éventuels hackers.