Entre DropBox, iCloud (Apple) et Google Drive, les services de stockage et de synchronisation de données dans le nuage sont pléthore. Pour se démarquer, le petit nouveau QloudSync avance l’argument marketing du développement durable. Baptisée GreenCloud, son offre affiche une empreinte carbone quasi nulle.

Les serveurs de QloudSync se trouvent, en effet, en Islande où ils sont uniquement alimentés par les nombreuses stations géothermiques du pays. Un autre argument moins glorieux pourrait faire mouche. L’Islande n’ayant ratifié aucun accord international ou loi sur la protection des droits d’auteur, le pays peut être perçu comme un paradis pour héberger des contenus illégaux.