Lancé le 5 octobre, le nouveau Windows privilégie les nouveautés visuelles aux les nouveautés fonctionnelles. Néanmoins, certaines trouvailles ergonomiques et de nouveaux boucliers défensifs méritent l’intérêt des DSI et de se poser la question d’une migration rapide.

Windows 11 est officiellement disponible depuis le 5 octobre 2021 et les entreprises peuvent désormais se poser la question de l’opportunité ou non d’une mise à jour à court terme de leur parc informatique de PC. Le système pose très peu de problèmes de compatibilité logicielle (il repose essentiellement sur les mêmes fondations que Windows 10).

Nous avons déjà abordé les problèmes de déploiement, de compatibilités, et de migration dans notre article : « Windows 11 : ce que les DSI doivent savoir… 17 réponses à vos questions »

Nous allons ici revenir sur les nouveautés du système qui présentent un intérêt particulier en entreprise et que tout responsable informatique doit maîtriser…

Nouvelle barre des tâches et nouveau menu Démarrer

Windows 11 est d’abord et avant tout un relooking de Windows. Avec une volonté : commencer à retirer du système toutes les incohérences visuelles et ergonomiques d’un système dont certains menus et certaines boîtes de dialogue remontent à Windows NT. Ce travail n’est pas encore terminé avec cette première version de Windows 11, mais il est déjà bien entamé.
Les icônes de la barre des tâches sont désormais centrées tout comme le menu Démarrer. Ce comportement par défaut peut être ajusté. En allant dans « Paramètres Windows, Personnalisation, Barre des tâches, Comportements de la barre des tâches » un menu «  Alignement de la barre des tâches » permet de ramener icônes et menu Démarrer vers la gauche. Néanmoins Microsoft considère que ce centrage contribue à une plus grande efficacité des utilisateurs.

Évidemment de nouvelles stratégies des « group policies » contrôlent aussi ce paramètre. De plus, il est important de signaler que le nouveau menu Démarrer est aisément « programmable » par un fichier JSON. Il permet aux administrateurs de préciser les applications à y épingler en priorité.
Pour en savoir plus : Ajouter ou supprimer des applications épinglées sur le menu Démarrer dans Windows 11 – Configure Windows | Microsoft Docs

Des sécurités renforcées

Windows 11 impose un processeur récent et la présence d’un chip TPM 2.0. C’est une contrainte majeure qui selon certaines études rendrait plus de 50% du parc de PC en entreprises incompatible avec le nouvel OS. D’une manière générale, toute machine de moins de trois ans est très probablement compatible Windows 11. Les machines de plus de 4 ans ne le sont pas.
Objectif pour Microsoft, s’assurer que tous les PC Windows 11 neufs sont configurés par défaut avec les sécurités Secure Boot et VBS (Virtualisation-based Security) activées.
Selon Microsoft, l’activation de ces fonctionnalités rend directement inopérationnels 60% des malwares les plus intrusifs.
Autre information, Microsoft a ajouter plus d’un millier de règles MDM dans Windows 11 de sorte à faciliter l’administration du parc de PC en mode UEM/MDM ou par le Cloud.

Snap Assist

L’une des grandes trouvailles ergonomiques de Windows 11 s’appelle « Snap Assist ». C’est un petit menu qui s’affiche automatiquement lorsque la souris survole l’icône de maximisation des fenêtres.
En un clic, on vient placer la fenêtre à un endroit déterminé afin de réorganiser plus intelligemment son bureau.
Les fenêtres ainsi agencées forment un groupe qui est mémorisé par Windows de sorte que lorsqu’on déconnecte puis reconnecte son portable à un moniteur externe, les fenêtres retrouvent leur regroupement défini avant la déconnexion. Dans un monde où les utilisateurs sont en travail hybride et sont amenés à déplacer leur ordinateur portable fréquemment, cette petite amélioration change le quotidien.

Gestion des bureaux virtuels

Microsoft a retouché la gestion des bureaux virtuels. Une nouvelle icône en barre des tâches en affiche les miniatures et permet aisément d’en changer les fonds d’écran.
De même en appuyant sur Windows+TAB pour afficher les miniatures des applications ouvertes, un clic droit sur ces dernières permet de spécifier des ancrages ou un affichage multi-bureaux d’une application.

Nouveau Windows Terminal & PowerShell

Windows Terminal est désormais intégré en standard dans Windows 11 et considéré comme l’interface en ligne de commandes par défaut du système.
Windows Terminal est une évolution moderne de l’ancien CMD qui présente une interface multi-onglet et sert d’interface en ligne de commandes à Windows, PowerShell, Linux/WSL, Azure Cloud Shell.
Au passage on notera que Windows 11 incorpore l’ancien Windows PowerShell et sa nouvelle déclinaison open source PowerShell 7.

La compatibilité Linux étendue

Comme Windows 10, Windows 11 intègre en standard Linux. Mais cette fois, la compatibilité a été étendue aux applications Linux graphiques grâce à une nouvelle couche système dénommée WSLg.
Cette compatibilité Linux est surtout pensée pour simplifier le quotidien des développeurs Cloud qui doivent jongler avec des développements Windows et Linux.

Le panneau des Widgets

Le panneau des Widgets est un gadget dont les entreprises peuvent tirer profit. Car cet écran n’est pas restreint à l’affichage d’actualités ou de la météo ou en tout cas n’a pas vocation à rester limité aux widgets grand public fournis par Microsoft.
C’est une plateforme extensible sur laquelle les entreprises pourront à l’avenir greffer des Widgets métier. Mais, tout du moins à notre connaissance, Microsoft n’a pas encore rendu publics les API de ce nouveau volet.

Intégration de Power Automate for Desktop

C’est probablement la nouveauté la plus fondamentale et la plus marquante pour les entreprises. Windows 11 intègre en standard l’outil d’automatisation des tâches RPA « Power Automate for Desktop ». C’est un atout clé. D’abord parce que « Power Automate » était une plaie à installer sur Windows 10. Ensuite, parce que le fait pour les entreprises de savoir que cette fonctionnalité est présente par défaut peut venir simplifier ses projets RPA. Enfin parce que la fonctionnalité permet à tout utilisateur Windows 11 de venir lui-même créer les automatisations qui vont changer son quotidien.
À noter que Microsoft a lancé en preview une fonction DLP (Data Leak Prevention) pour permettre aux entreprises de contrôler ce que leurs utilisateurs peuvent ou ne peuvent pas faire avec Power Automate en fonction de leurs profils et de la criticité de leurs accès.

Nouveaux raccourcis clavier

Comme toute nouvelle version de Windows, de nouveaux raccourcis clavier font leur apparition :

    • [Windows]+[Z] : Ouvre le menu Snap Layout
    • [Windows]+[N] : Ouvre le nouveau volet de notifications
    • [Windows]+[W] : Ouvre le nouveau volet de Widgets
    • [Windows]+[Z] : Ouvre le nouveau volet des paramètres système

Nos confrères d’InformatiqueNews ont publié plusieurs papiers qui donnent d’autres détails sur Windows 11 :

Windows 11 : 25 réponses à 25 questions fondamentales… [MAJ – 06/10]

Deux nouveaux OS et quelques surprises…

Comment préparer son PC à l’arrivée de Windows 11 en 10 étapes ?

5 questions à se poser avant d’installer Windows 11 ! (MAJ le 05/10/2021)