Le projet de « méga incubateur numérique », qui pourra réunir jusqu’à un millier de start-up dans la halle Freyssinet à Paris, doit voir le jour en 2016-2017.

Le premier « quartier numérique » sera parisien et financé par un investisseur français privé bien connu. Le projet de « méga incubateur numérique » regroupant un millier de start-up dans la halle Freyssinet du XIIIe arrondissement parisien sera financé à 90 % par le fondateur de Free, Xavier Niel.

Le reste de l’investissement, soit 10 %, sera à la charge de la Caisse des dépôts et consignations, représentant la puissance publique.

Ancienne gare de marchandises destinée à la destruction, la halle Freyssinet, rachetée à la SNCF par la mairie de Paris, sera revendue au tandem composé de Xavier Niel et de la Caisse des dépôts pour 70 millions d’euros.

« La mairie de Paris vend la halle mais reste propriétaire de la parcelle qui l’entoure, qui sera aménagée », a précisé Jean-Louis Missika, maire-adjoint chargé de l’innovation.

La halle hébergera des espaces de travail collaboratifs et un « fab lab »

L’ambition de ce lieu est d’accueillir en son sein jusqu’à un millier de jeunes entreprises innovantes du secteur du numérique. Des espaces de travail collaboratifs et un « laboratoire » de fabrication commun pour concevoir des objets par informatique (fab lab) y seront organisés.

Le but est de créer un espace collectif permettant à de jeunes pousses d’avoir accès des outils innovants tels des imprimantes 3D, trop coûteux à acquérir par une seule jeune entreprise. Des services mutualisés centraliseront les activités administratives (juridique, finances) nécessaires à la bonne gestion des start-up.

Les travaux d’aménagement de la halle doivent commencer en 2014 et l’incubateur numérique devrait être opérationnel d’ici 2016-2017.

Lire aussi :

La halle Freyssinet à Paris deviendrait un quartier numérique (publié le 6 mars 2013)