Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Broadcom va racheter CA Technologies!

Écrit par  , vendredi, 13 juillet 2018 09:34 , ECONOMIE NUMERIQUE.
Broadcom va racheter CA Technologies!

Broadcom annonce sa volonté d’acquérir le 5e éditeur mondial de logiciel, CA Technologies, pour 18,9 milliards de dollars. Un rachat surprenant à plus d’un titre…

C’est sans aucun doute l’actu IT de la semaine. A la surprise générale, Broadcom, fabricant de semi-constructeurs et d’équipements de télécommunication, annonce son intention de racheter CA Technologies, l’un des plus anciens éditeurs de logiciels de la planète !

Sacrée surprise

C’est une surprise par ce que CA Technologies, 5ème éditeur mondial, n’était pas connu pour être en vente même si une fusion CA-BMC avait été envisagée l’année dernière avant que BMC ne soit finalement récupérée par un fonds privé (KKR Group pour 8,3 milliards de dollars). La société est plutôt réputée pour être un « serial-racheteur », tant CA Technologies (autrefois connue sous le nom de Computer Associates) a absorbé d’entreprises depuis sa création en 1976 : aux abords des années 2000, CA était déjà le fruit de quelque 200 acquisitions et ses dernières années le groupe a absorbé des acteurs comme 3Tera, Nimsoft, Hyperformix, Rally Software, Xceedium, Automic et Veracode.
C’est aussi une surprise car Broadcom n’avait jusqu’à présent jamais montré d’intérêt pour l’univers du logiciel. À l’inverse, le fabricant a, ces dernières années, tenté à plusieurs reprises d’engloutir son concurrent Qualcomm. En février dernier, une OPA hostile à 120 milliards de dollars avait même été annoncée avant que Donald Trump ne signe un décret interdisant purement et simplement toute acquisition de Qualcomm par Broadcom. Le fabricant a donc dû revoir entièrement son schéma tactique, quitte à lorgner du côté du logiciel.

Une stratégie complexe

Pour Hock Tan, le CEO de Broadcom, le marché des logiciels d’infrastructure présente beaucoup de similitudes avec celui des semi-conducteurs tel qu’il était il y a 7 ans : hyper fragmenté et porté par des transformations profondes (le « Software Defined » et l’IA notamment).
Selon Hock Tan, « notre ambition est de devenir l’un des leaders des technologies d’infrastructure et CA représente une importante brique de base (building block) vers cet objectif ».
En réalité, la stratégie semble davantage de créer de la valeur à partir d’un business relativement vertical qui n’est pas au cœur de l’activité de Broadcom. Pour Hock Tan, l’acquisition de CA permet surtout d’ouvrir une nouvelle branche par le biais de laquelle pourront se concrétiser d’autres acquisitions d’autant que le marché du logiciel d’infrastructure est hyper fragmenté.
D’autres ont déjà tenté une telle approche (comme Coca-Cola en achetant Columbia Pictures) mais les réussites sont rares. La bourse a d’ailleurs très mal perçu cette acquisition : l’action de Broadcom a totalement dérapé hier perdant 14% de sa valeur !


 

Dernière modification le vendredi, 13 juillet 2018 10:09
Connectez-vous pour commenter

ABONNEMENT NEWSLETTER

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

Découvrir

Créer votre compte

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

NOUS SUIVRE

AGENDA

10/09/2018 - 12/09/2018
Paris Retail Week