Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le Big Data, un écosystème toujours très dynamique !

Écrit par  Fabrice Benaut , mardi, 03 avril 2018 10:52 , BIG DATA.
Le Big Data, un écosystème toujours très dynamique ! Crédit Photo : Vege-Adobe Stock

Depuis 5 ans, d’année en année nous constatons un véritable engouement pour ce que nous appelons le Big Data, porté par un consensus autour du potentiel de création de valeur. Hier accessoire pour la majorité des acteurs, la donnée est passée au centre des préoccupations et mobilise toutes les attentions. La numérisation de notre représentation du monde (son, image, texte…), l’avènement des réseaux (IP et sociaux) permettant de tout connecter et transporter de manière homogène en quasi temps réel, a créé un contexte d’expression inédit au potentiel de la data.

Plusieurs questions, plusieurs fonctions

De la révélation à l’appropriation, la data a permis de construire une nouvelle dynamique autour des usages et des solutions, en commençant par transformer l’existant autour de nous. La donnée nourrit et enrichit les métiers et les organisations, les rendant plus conscients et efficaces, plus agiles et innovants. S’appuyant sur cette maturité acquise, nous entrons dans une période de forte mobilisation concrète de tous les acteurs. Effectivement, au-delà de cette nouvelle opportunité, l’enjeu est aussi sur l’existence même de certaines organisations ou de services.

Le temps presse dans ce monde digital disrupté, il faut maintenant trouver des réponses aux questions posées pour concrètement mener à bien son ou ses projets data dans son entreprise, en le ou les intégrant aux métiers : quelles solutions imaginer dans mon contexte ? Avec quels acteurs innovants/pertinents pour mettre en œuvre ? Comment révéler et accéder aux data utiles ? Comment et jusqu’où exploiter et corréler ces data ? Comment valoriser les data, pas toujours visibles ni accessibles ? Comment protéger les data (RGPD…) ? Quid de l’IoT, IA, machine et deep Learning, etc…

Toutes ces questions font émerger de nouvelles compétences et fonctions au sein des organisations (Chief Data Officer, Data Protection Officer, Data Scientist, chef de projet Big Data, architecte, urbaniste, développeur Hadoop, Spark,…), mais aussi de nouveaux et nombreux intervenants extérieurs qui combinent ou réinventent des solutions et services en les remettant en contexte et perspective du Big Data et des métiers (ex : maintenance prédictive dans l’industrie), comme le data mining, la business intelligence, la data integration, data visualisation…jusque créer de nouveaux paradigmes data qui ouvrent vers de toutes nouvelles activités (automobile + IoT + Data = Météo locale).

Une richesse transversale

Un riche écosystème s’est donc construit et spécialisé autour du Big Data (les exposants du grand rendez-vous annuel Big Data Paris sont d’année en année toujours plus nombreux ...). Il se nourrit d’acteurs classiques venus de la BI (bases de données, data mining, visualisation…), de la data integration et data qualité (ETL, MDM, DQ...), acteurs qui ont étiré leurs offres produits et de services vers la data augmentée du Big Data (volume, variété, vitesse), adaptées aux métiers. De nouveaux entrants sont venus enrichir ce paradigme Big Data, pour tirer plus encore partie de la richesse potentielle des données, avec l’IoT, l’IA et les algorithmes, le machine et deep Learning...

Les usages et les technologies, dans nos organisations nécessairement plus ouvertes (et donc gouvernées), poussent à travailler autrement via plus d’intelligence collective 360 °qui permet de s’inscrire dans une spirale vertueuse de création de valeur.

En plus des pures spécialistes, le Big Data s’est durablement et nativement installé désormais dans tous les secteurs d’activité (commerce, industrie, aéronautique, transport, smart city, bâtiment intelligent, sécurité, santé, agriculture, etc.). L’IoT et l’IA remettent le Big Data au centre, la RGPD la place au cœur des usages respectueux de la personne et par conséquent de l’humanité, nous ne sommes qu’au début de ses multiples exploitations de la data, à continuer d’inventer ensemble pour un réel bénéfice partagé win-win. Remettons toujours la data à sa juste place dans un monde où nous ne savons mesurer moins de 10% de tout ce qui nous entoure.

Tribune réalisée par Fabrice Benaut, Président Alliance Big-Active Data & iDeaTrans SAS (agence de transformation Data-Digital & Innovation), Associé dans des Startups (investisseur et advisor depuis 1997).

 

Connectez-vous pour commenter