IDC revoit ses prévisions à la hausse. Le cabinet d’analyses estime désormais que le marché mondial du cloud atteindra cette année les 122,5 Md$, soit une augmentation de plus de 24 % par rapport à 2016. Les analystes prévoient également un CA de 203,4 Md$ d’ici 2020. Les entreprises américaines seront à l’origine de 60 % des dépenses, suivies par les acteurs ouest-européens qui devraient investir plus de 24 Md$ cette année.

Le SaaS conserve sa position dominante : il représentera environ 60 % des dépenses en 2020. En parallèle, les dépenses liées à l’IaaS et au PaaS progresseront beaucoup plus rapidement, avec un taux annuel respectif de 30 % et 32 %. De par leurs besoins de performance et de flexibilité, la fabrication discrète, les services professionnels et les banques sont les secteurs qui investiront le plus dans le cloud public en 2017.