Créée à l’initiative du comité des ministres du Conseil de l’Europe en avril 2006, la première journée de la protection des données a eu lieu le 28 janvier 2007 sur le Vieux Continent, avant d’être reprise aux États-Unis en 2009. Elle fête cette année sa 8ème édition.

Le choix du 28 janvier correspond à la date anniversaire de la Convention pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel, signée en 1981. Elle vise à sensibiliser les citoyens sur l’importance de la protection des données personnelles, tout en donnant l’occasion à chacun de comprendre quels sont ses droits en la matière. En 2011, 43 pays l’avaient ratifiée.

 

Différentes actions de sensibilisation

 

Cette journée donne lieu à différentes actions menées de façon indépendante par les pays impliqués ou les entités privées et publiques concernées par le sujet.

Ainsi, le Conseil de l’Europe a rédigé cette année un manuel de droit européen en matière de protection des données à caractère personnel, téléchargeable sur son site.

À Washington, Microsoft participe à une table ronde qui explore les possibilités et les défis que chacun doit surmonter en termes de confidentialité, à l’heure du Big Data et de l’Internet des objets.

Enfin, à Londres, le Market Research Society a lancé un nouveau label pour la protection des données personnelles. Fair Data – c’est son nom – va permettre au public d’identifier les organisations qui recueillent, utilisent ou conservent les données personnelles de manière éthique, et celles qui ne le font pas.