Lentement mais surement, Windows 10 continue de gagner des parts de marché et anime aujourd’hui plus de 800 millions d’appareils dans le monde.

Lors de la conférence Build 2015, trois mois avant le lancement officiel de Windows 10 (qui fût introduit sur le marché le 29 juillet 2015 et réellement disponible en version entreprise à partir de septembre 2015), Terry Myerson, patron de la division Windows, annonçait un plan ambitieux : « Notre objectif est d’atteindre dans les deux à trois ans, le milliard d’appareils fonctionnant sous Windows 10 ». À l’époque, Microsoft avait encore une stratégie mobile et s’apprêtait à introduire sa nouvelle gamme de smartphones Lumia sous Windows 10 Mobile.

On le sait, les choses n’ont pas vraiment tourné comme espéré. Microsoft s’est séparée de la division mobile rachetée à Nokia. Les ventes de PC ont connu plusieurs années de déclins. Et les chromebooks, tablettes, et smartphones à grand écran ont restreint les parts de marché des ordinateurs et ralenti les cycles de renouvellement.
En outre, les entreprises – plutôt très satisfaites de Windows 7 – ont été lentes à migrer vers le nouveau système.
Résultat des courses, 3 ans après, en Septembre 2018, Microsoft comptait 700 millions d’appareils actifs sous Windows 10, un chiffre très loin des prévisions d’origine. Cependant, quelques semaines après cette annonce, les parts de marché de Windows 10 passaient officiellement devant celles de Windows 7. Microsoft annonçait alors que plus de la moitié des appareils Windows en entreprise fonctionnaient sous Windows 10. Ce qui forcément implique qu’il restait alors encore environ la moitié du parc entreprise à convertir.

Le 7 mars dernier, Microsoft a officiellement annoncé avoir atteint les 800 millions de PC actifs sous Windows 10. La plupart de ces machines sont des PC mais ce nombre comporte également les consoles Xbox One, les casques Hololens, les tableaux interactifs Surface Hub, les quelques smartphones Windows 10 Mobile encore en activité, et les versions embarquées de Windows 10 dans les distributeurs de billets, caisses enregistreuses et autres appareils dédiés.
Ce nombre marque aussi une étape importante pour Microsoft à l’heure où les entreprises les plus récalcitrantes à migrer vers le nouvel OS voient arriver à grande vitesse la fin du support de Windows 7, annoncée pour le 14 janvier 2020. Une fin de vie pour l’ancien OS qui devrait contribuer à maintenir le regain amorcé en 2018 des ventes de PC durant toute l’année 2019 et favoriser également le développement des offres de « Desktop as a Service » sous Windows 10 qui se multiplient actuellement chez les fournisseurs de cloud. Sujets sur lesquels nous reviendrons prochainement.