Les DSI ont fini par prendre conscience de leur rôle clé dans la transformation numérique de leurs entreprises. La crise les a mis en première ligne avec leurs équipes pour assurer la continuité d’activité. Ils ont encore un rôle essentiel à jouer dans la phase de redémarrage comme le souligne une nouvelle étude.

Dans bien des entreprises, la pandémie s’est transformée en accélérateur de transformation avec une emphase sur le « digital workplace » et ses outils. Selon la nouvelle étude AppDynamics, « The Agents of Transformation Report » menés auprès de 1000 DSI à travers le monde, 95 % des entreprises ont modifié leurs priorités technologiques en raison de la pandémie du COVID-19 !

L’étude révèle les difficultés des DSI pour coordonner les réponses face aux bouleversements de l’activité mais aussi comment certains freins et certaines défiances se sont levés face à l’urgence et le besoin d’agir avec pragmatisme.

Dans son introduction à la conférence Build la semaine dernière, Satya Nadella constatait que « nous venons d’assister à deux ans de transformation numérique réalisés en deux mois ».
Un avis largement partagé par les DSI si l’on en croit l’étude AppDynamics. Selon elle, 76% des DSI français (74% à l’échelle mondiale) déclarent que des projets de transformation numérique dont l’approbation prenait en général plus d’un an ont été validés en quelques semaines. Ils sont parallèlement 74% à confirmer que des projets de transformation numérique importants ont été mis en œuvre en quelques semaines au lieu de plusieurs mois ou années.

Les DSI ont donc été en première ligne. Selon l’étude :
76% des responsables informatiques français (81% en moyenne internationale) déclarent que la crise de COVID-19 à créer une tension comme leur entreprise n’en avait jamais connu.
60% des DSI français (60% au niveau mondial) ressentent aujourd’hui plus de pression sur leurs épaules qu’avant la crise.
56% des DSI en France (64% au niveau mondial) sont sollicités pour effectuer des actions jamais entreprises avant.

Cette pression est logique quand on voit que 78% des responsables informatiques français estiment que la pandémie a révélé des faiblesses dans leurs stratégies numériques, créant un besoin urgent d’accélérer les initiatives qui faisaient autrefois partie de programmes pluriannuels de transformation digitale.

Si 86% des DSI déclarent que l’expérience numérique délivrée aux clients est désormais la priorité, ils se disent freiner dans la poursuite de cet objectif par manque de ressources et de soutien. Les défis à relever sont en priorité la gestion des pics de fréquentation des sites Web (92% des DSI en France), le manque de vision d’ensemble de l’environnement IT (84% des DSI France), et gestion du temps moyen de résolution des incidents avec un service informatique en télétravail à distance (90% en France, 70% à l’international).

Enfin, l’étude se montre projective et cherche à comprendre comment les stratégies des DSI ont été influencées par la crise sanitaire et comment certaines pratiques vont évoluer après les expériences de ces dernières semaines. Les chiffres pour la France ne nous ont pas été communiqués, mais les résultats à l’international sont assez révélateurs :
– 87% des DSI veulent se focaliser davantage sur la gestion des risques et des désastres,
– 86% veulent prolonger les processus de télétravail en pérennisant les outils,
– 84% vont chercher davantage de flexibilité et de ressources à la demande,
– 83% veulent investir dans les technologies pour monitorer l’expérience digitale des clients,
– 79% vont se montrer plus rigoureux dans la sélection de leurs fournisseurs en matière de continuité d’activité.

Au final, l’étude montre que 87% des DSI considèrent cette période comme une occasion pour les professionnels de l’IT de montrer leur valeur pour l’entreprise.

Et ils sont 80% à penser que la réaction de leurs services à la pandémie a positivement changé la perception de l’IT au sein de leur entreprise.

En 2018, le rapport « Agents of Transformation » avait révélé le besoin d’une nouvelle génération de responsables informatiques, prêts à concilier transformation et impact métier au sein de leurs organisations. La crise a mis en lumière ce besoin et la valeur des DSI modernes. « Les responsables informatiques ont permis aux entreprises de répondre aux défis du maintien de l’activité en période de pandémie. Il est désormais des dirigeants d’entreprise de leur fournir les outils, le leadership et le soutien dont ils ont besoin, pour offrir aux clients et aux collaborateurs une expérience numérique de pointe » constate Danny Winokur, directeur général de AppDynamics, en analysant les résultats de l’enquête. Et d’ajouter que « ce seront les compétences, la vision et le leadership de ces DSI ‘agents de transformation’ qui détermineront la manière dont les entreprises pourront naviguer dans cette période de turbulences et en sortir plus résilientes ».


Source : The Agents of Transformation Report