DSI transformationnel ? C’est une des facettes du rôle qu’entend jouer Frédéric Mai, aujourd’hui DOSI de HomeServe France. Portrait d’un DSI hyperactif et « full stack »…

La multiplicité des compétences lui vient de loin. Dès ses débuts dans le conseil, Frédéric Mai apprécie d’être « lancé dans le grand bain, dans des entreprises avec des contextes différents, où il faut s’adapter rapidement ».

Puis, il intègre le groupe M6 comme directeur de l’exploitation à 25 ans. Cette expérience très technique, après ses premières armes dans le conseil, lui permet d’élargir son spectre d’intervention, avec gourmandise ! « Je revendique le fait d’être un DSI “full stack”, qui a appris et aime les différentes dimensions du métier : la techno, l’organisation, la transformation, le digital, et le travail main dans la main avec les métiers… »

Des horizons élargis

Chez Mistergooddeal, il se mue en directeur de la maîtrise d’ouvrage, aux côtés des métiers pour exprimer les besoins et diriger les projets chez ce pure player du e-commerce.

Il revient ensuite dans le Groupe M6, cette fois dans un rôle de directeur des projets digitaux.

Après un passage chez Fiducial comme directeur du digital, il rejoint enfin HomeServe France en 2018, et sa DOSI d’une soixantaine de collaborateurs.

« Le O de DOSI est le O de Organisation. Ici, cela signifie surtout orchestrer la transformation d’une entreprise qui veut se réinventer et changer d’ère », explique-t-il.

HomeServe souhaite en effet se diversifier autour de son métier d’« assisteur » et de spécialiste des réparations et des travaux pour la maison. « Nous nous sommes mis en ordre de marche pour supporter cette ambition en déployant un framework agile à travers l’entreprise, et en mettant au cœur de notre vision la simplification et la plateformisation de notre SI. »

L’objectif assumé, face aux demandes croissantes des métiers, est de faire de la DOSI un partenaire, un « architecte et un assembleur d’un SI qui soit un actif de l’entreprise, plutôt qu’une équipe de développeurs ».

Cette approche permet de dissoudre les silos, aussi bien sur le plan technologique, qu’en termes de collaboration entre les équipes de la DOSI et les métiers. Parmi les résultats dont Frédéric Mai se dit fier, « nous sommes aujourd’hui organisés en équipes multidisciplinaires et autonomes, capables d’avancer en parallèle sur plusieurs initiatives métiers, avec une grande souplesse et des coûts marginaux limités ».

Une agilité qui permet à HomeServe de se projeter plus rapidement vers de nouveaux horizons.

MON PRINCIPAL TRAIT DE CARACTÈRE > L’hyperactivité. Je suis un homme de projets, et j’adore en mener de nombreux de front, surtout s’ils sont différents. C’est sûrement pourquoi j’ai eu l’opportunité d’assumer des responsabilités très variées dans le domaine de la transformation et de l’IT.

CE QUI ME PRÉOCCUPE > Sans en avoir peur, c’est le risque lié à la cybersécurité, particulièrement dans la mesure où notre vision est celle d’un SI full cloud et très interconnecté. Mais HomeServe est une entreprise acculturée au risk-management. La sécurité n’est ni sousestimée, ni silotée. Elle est de plus en plus prise en compte par toutes les équipes, du design au développement et à l’exploitation de nos solutions.

CE DONT JE SUIS FIER > Avancer sur les projets tout en ayant le souci de la transmission. Seul, on peut avoir l’impression d’aller plus vite. Mais transmettre, c’est augmenter sa surface de contact avec l’entreprise, et donc son impact. C’est rendre cet impact plus durable aussi. Transmettre, c’est être sûr d’aller plus fort et plus loin, et c’est faire grandir les collaborateurs.

CE QUI ME PLAÎT DANS MON ENTREPRISE > HomeServe a de grandes ambitions en termes de transformation, sans oublier d’où elle vient, mais en étant lucide sur ce qui lui reste à accomplir. Et ces ambitions sont conduites avec une attention équivalente pour les trois piliers de l’entreprise : nos clients, nos collaborateurs, et nos actionnaires.

Parcours de Frédéric Mai

Depuis 2018 : DOSI, HomeServe France
  2017-2018 : directeur du digital, Fiducial
  2011-2017 : DTA, M6 Digital Services
  2008-2011 : directeur organisation et projets, Mistergooddeal
  2003-2008 : directeur de la production informatique, Groupe M6
  2001-2003 : consultant, Arthur Andersen Business Consulting

FORMATION
  Ingénieur, Insa de Lyon, 2001

 

Découvrez tous nos portraits de DSI

Les portraits DSI d’IT for Business