La venue en France du président chinois Xi Jinping, pour la commémoration du 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine, aura été très profitable à l’industrie IT hexagonale. Deux contrats d’envergure ont été remportés par Alcatel-Lucent et Bull.

L’équipementier télécoms franco-américain a ainsi signé un accord-cadre concernant les réseaux IP et 4G LTE avec le géant des télécoms chinois et premier opérateur mondial China Telecom.

Ce contrat, d’un montant de 750 M€, porte sur la fourniture de technologies qui permettront à China Mobile de faire évoluer son infrastructure existante vers un réseau d’accès très haut débit tout IP, et d’anticiper la virtualisation des fonctions réseau (NFV) et la fourniture de services basés dans le cloud.

Bull dans les villes intelligentes chinoises

Le spécialiste des super-calculateurs Bull a, lui, signé un contrat avec la société chinoise IZP Technologies qui officie dans le secteur des villes intelligentes.

Le montant du contrat et les détails n’ont pas été dévoilés, mais le Français a indiqué qu’il intégrerait sa technologie à celle d’IZP. Les services de ce dernier s’appuient sur des socles technologiques alliant analyse en temps réel et valorisation du big data, ainsi que déploiement d’objets intelligents connectés massivement distribués.

Avec ces deux accords, Bull et Alcatel-Lucent contribueront notamment aux objectifs du plan gouvernemental chinois fixé en 2012 et visant à lancer 193 projets pilotes dans les cinq prochaines années.