Longtemps fidèle aux puces à architecture x86, AMD a décidé de s’ouvrir à l’écosystème ARM. Le fabricant californien de semi-conducteurs finalise la conception de sa toute première puce sur architecture ARM.
Ce changement de cap doit donner naissance à l’Opteron A1100, dédié aux serveurs, au cours du 1er trimestre 2014. Ce processeur survitaminé pourra intégrer jusqu’à 8 cœurs, chacun cadencé jusqu’à 2 GHz. Ce sera l’un des premiers ARM 64 bits. Il sera basé sur la puce Cortex-A57,  » le processeur le plus performant du marché « , assure l’entreprise californienne.
Le prix de l’Opteron A1100, qui sera distribué au compte-goutte pendant plusieurs mois, avec un kit de développement, n’a pas été révélé, mais sa commercialisation devrait réellement débuter fin 2014. Il sera le premier né d’une famille complète d’AMD Opteron A-Series baptisée « Seattle ».
 » Les nouveaux processeurs AMD Opteron A-Series, basés sur l’architecture ARM, associent l’expérience et le portfolio technologique d’un fabricant renommé de processeurs pour serveurs à l’écosystème ARM. Il s’agit d’un complément idéal à notre gamme désormais établie de processeurs AMD Opteron x86 « , s’est félicité Suresh Gopalakrishnan, le directeur général de l’unité Business Server chez AMD.
À noter que l’Opteron A1100 sera vendu accompagné d’une carte mère compatible avec l’Open Compute Project, qui vise à publier les designs des serveurs cloud de plusieurs grandes entreprises, comme Facebook ou Microsoft, afin d’en optimiser les performances.
Cette annonce constitue dans tous les cas une mauvaise nouvelle pour Intel qui continue de subir l’offensive de l’architecture ARM. Plusieurs acteurs majeurs du marché ont récemment décidé de privilégier cette architecture.