AMD va procéder à une restructuration d’ampleur, qui touchera 5 % de ses effectifs, soit 500 postes. Le concepteur de processeurs et de composants pour cartes graphiques espère économiser 58 M$ sur son prochain exercice du fait de ces licenciements. Dans l’immédiat, ceux-ci vont cependant lui coûter 42 M$, pour un gain de 9 M$ sur l’exercice courant.

AMD pâtit à la fois des chiffres en baisse du marché des PC, mais aussi de son incapacité à concurrencer Intel, notamment, sur les terminaux mobiles. Les investisseurs n’ont guère semblé apprécier l’annonce de ces licenciements, l’action AMD ayant poursuivi sa courbe descendante. Depuis février, celle-ci a perdu la moitié de sa valeur.