Selon une étude publiée par Gartner, 60 % des projets big data échoueront d’ici 2017 et seront finalement abandonnés.

Pour le cabinet d’étude, les entreprises sont incertaines quant à la mise en place d’outils et de compétences pour l’analyse des données. Dès lors, beaucoup d’entre elles décident d’investir dans des logiciels et du personnel qualifié. Pourtant, les experts de Gartner estiment que cette solution est loin d’être la meilleure. Selon eux, les entreprises doivent avant tout changer leur mentalité pour anticiper et ainsi pérenniser les projets.

Quatre mesures pour assurer le succès des projets

Gartner propose quatre mesures pour réduire le taux d’échec des projets big data. En premier lieu, il est essentiel que les services concernés (business intelligence et analyse des données) collaborent avec les dirigeants afin d’identifier les problèmes à résoudre. Ces derniers doivent être sélectionnés en fonction de leur gain potentiel.

Le cabinet conseille également aux entreprises qui n’ont pas une expertise avancée de faire appel à l’outsourcing et d’acheter des applications livrées clé en main. La mise en place de projets avancés peut en effet s’avérer longue et beaucoup moins rentable. Par ailleurs, les entreprises ont intérêt à convaincre leurs parties prenantes sur la valeur apportée par le big data. Selon Gartner, il leur est donc nécessaire de fournir un business plan efficace.

Enfin, la dernière proposition concerne le développement en interne des compétences et des outils. Celui-ci n’est envisageable que s’il est justifié par des opportunités ou une stratégie d’importance.