Alors que la firme vient de clore son dernier exercice, ses revenus affichent un recul de 8 % sur un an, pour atteindre 215,6 Md$. Ce recul est principalement dû à l’accueil mitigé des iPhone 6S et 6S Plus, qui n’ont pas rencontré le succès escompté (à l’instar de l’Apple Watch) : le produit phare de la société, qui représente plus de 60 % des recettes, affiche des ventes en baisse depuis 3 mois.

Le contexte est difficile : le groupe doit faire face à un marché occidental saturé, à l’apparition de nouveaux concurrents en Chine, ainsi qu’à l’allongement du cycle de remplacement des terminaux. Apple envisage toutefois un retour à la hausse dès ce trimestre, notamment grâce aux fêtes de fin d’année. La firme pourrait également tirer parti des récentes mésaventures de Samsung, l’un de ses principaux concurrents.