Alors qu’Apple Italia faisait l’objet d’une enquête pour fraude fiscale, la filiale est aujourd’hui condamnée à payer une amende de 318 M€. Selon le quotidien La Repubblica, sur la période 2008-2013, Apple n’a payé aucun impôt sur les bénéfices. Soit un manque à gagner de 880 M€ pour le fisc italien. Plusieurs mois de négociations ont toutefois permis d’alléger la facture.

Apple est souvent pointé du doigt pour le peu d’impôts payés au regard des bénéfices réalisés, en profitant de la domiciliation très avantageuse de son siège, en Irlande. Ainsi, Apple France fait actuellement l’objet d’une enquête pour des motifs similaires et d’autres pays européens devraient bientôt étudier scrupuleusement la comptabilité de la multinationale.