Cette filiale proposera l’ensemble des services liés à la mise en place de solutions en ligne. La SSII s’est alliée pour l’occasion à EMC et à sa filiale VMware, qui investiront dans la société.

Atos lance une nouvelle filiale dévolue aux services cloud. Baptisée Canopy, elle vise à répondre à tous les besoins des entreprises et administrations dans ce domaine : du conseil à la mise en œuvre, en passant par le déploiement et la fourniture de solutions en ligne, privées ou publiques. La SSII s’est alliée pour l’occasion à VMware et EMC, qui investiront dans la société. Le montage capitalistique, qui sera finalisé dans les deux ou trois prochains mois, n’a pas été précisé par Thierry Breton, le président d’Atos. Quelques dizaines de millions d’euros sont prévus au démarrage, a-t-il juste annoncé. Canopy emploiera dans un premier temps une centaine de consultants et d’ingénieurs.

Concrètement, l’offre de Canopy s’appuie d’abord sur une étape de conseil et sur l’accompagnement à la mise en œuvre de solutions cloud. Selon les besoins et les contraintes de l’entreprise, la filiale décline ensuite trois types de solutions. Pour les domaines où l’entreprise souhaite des applications « standardisées », Canopy proposera un portail d’applications (application store) en mode Saas.  

Une boutique d’applications disponible dès avril

Cette boutique sera disponible à partir du mois d’avril, puis étoffée au gré des partenariats avec des éditeurs. Elle fournira des applications verticales (secteur public, santé, finances, etc.) et horizontales (ERP, CRM…).

Pour les applications spécifiques que l’entreprise souhaite migrer dans le cloud, la SSII décline ensuite une plate-forme de test et de développement reposant sur des technologies Java et un framework standard fourni par VMware. Enfin, pour les sociétés qui préfèrent le cloud privé, Canopy propose une infrastructure préintégrée basée sur les technologies des deux fournisseurs.

Atos, qui par ailleurs a fait part de sa volonté de rejoindre le projet Andromède, a décidé de donner un coup d’accélérateur à sa propre offre cloud.  En novembre dernier, la SSII a déjà fondé une filiale commune avec l’éditeur chinois Ufida.