Selon Kaspersky Lab, le nombre d’attaques de type ransomwares ciblant les smartphones (en particulier sous Android) a connu une très forte augmentation en ce début d’année. Alors qu’il était proche de zéro en avril 2014, ce nombre a quadruplé en un an, faisant près de 136 000 victimes sur la période 2015-2016. Ce constat inquiétant révèle que les cybercriminels recherchent aujourd’hui des cibles alternatives au PC.

L’Allemagne, le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis sont les pays les plus touchés. Le rapport souligne aussi que 90 % des attaques sont basées sur 4 familles de malwares (Small, Fusob, Pletor et Svpeng). La prudence est de mise : les experts conseillent d’éviter les installations d’applications de source non officielle et d’équiper son terminal d’une solution de détection.