Après la hausse, la baisse. Le prix des disques durs pourrait en effet baisser d’environ 10 % à partir de la fin avril, selon Digi Times, qui cite des sources industrielles. Les prix avaient anormalement grimpé fin 2011, suite aux inondations en Thaïlande. Les usines de Western Digital avaient été touchées et leurs prix avaient alors grimpé de 47 %. Plusieurs fournisseurs de Seagate avaient également été affectés. Toutefois, un retour aux tarifs d’avant la catastrophe est improbable du fait de la hausse des coûts de fabrication. Cependant, le niveau de production devrait revenir à celui d’avant les inondations à partir de la seconde moitié de l’année, soit environ 175 millions d’unités par trimestre. Les experts de Seagate sont d’un avis contraire, estimant que la fabrication stagnera toute l’année 2012, ses fournisseurs ayant du mal à retrouver leurs capacités d’avant le sinistre.