Sans surprise, les chiffres que BlackBerry vient de rendre publics ne sont pas bons. Le constructeur canadien, qui a vu sa part de marché sur les smartphones passer sous la barre du 1 % cette année, annonce une baisse de 30 % de son chiffre d’affaires, au 3ème trimestre de son année fiscale 2015, par rapport à l’année dernière.

Celui-ci s’établit à 793 M$. La chute est également conséquente dans la zone EMEA: 366 M$ au lieu de 549 M$ l’an dernier.

Les smartphones chutent de 24%, à 361 M$ contre 476 M$ 12 mois plus tôt. C’est encore pire pour les services, qui chutent de près de 42%, à 368 M$ contre 632 M$ à pareille époqué en 2013.

Au total, les pertes de BlackBerry s’élèvent à 138 M$, en dépit de coupes drastiques dans les budgets R&D et marketing, notamment.