BlackBerry travaille sur la sécurité afin de séduire les professionnels. Pour cela, le fabricant canadien annonce, à l’occasion de son BlackBerry Summit, le rachat de la technologie de chiffrement des communications de la société allemande Secusmart, connue pour protéger la chancelière Angela Merkel – cette dernière avait délaissé son iPhone après avoir été écoutée par la NSA, au profit d’un BlackBerry 10.

« Il est simple d’écouter et de transcrire des appels; il est donc capital de protéger la voix, qui est tout aussi importante qu’un fichier PowerPoint », argumente le PDG de Secusmart, Hans-Christophe Quelle.

Pour protéger les appels, la société utilise une Security Card, intégrée dans la carte micro-SD. Équipée d’un contrôleur de chiffrement couplé à un processeur d’authentification, cette dernière est capable de chiffrer voix, SMS et e-mails en AES 128-bits.