[CA World 2011] Cloud360 est une solution qui combine accompagnement et logiciels dans le but de modéliser une version en ligne des applications en production dans un centre de données.

Cloud360 est le nouveau kit signé CA pour aider une entreprise à migrer vers le cloud. La promesse est de disposer, au bout de trois mois, d’un modèle d’applications et de données en ligne qui fonctionne avec les performances attendues, et dont le coût est connu d’avance. Il ne s’agit pas de créer de toutes pièces, dans le cloud, de nouvelles applications, mais plutôt d’adapter celles déjà en production dans un centre de données. Dans ce sens, CA ne propose pas ici de remplacer les éléments techniques utilisés en amont (systèmes d’exploitation, bases de données, infrastructure réseau, etc.), mais plutôt d’évaluer comment fonctionneraient, de manière la plus optimale possible, des versions virtualisées de ressources techniques déjà en place.

CA ne communique pas le tarif de l’offre Cloud360. Néanmoins, des observateurs proches de l’entreprise évoquaient le prix de 330 000 dollars, lors du salon CA World 2011.

Quatre outils pour modéliser son système d’information dans le cloud

Outre un accompagnement humain, Cloud360 comprend l’utilisation successive de quatre outils.

Clarity PPM sert à élaborer un palmarès des services les plus importants que l’entreprise doit proposer à ses utilisateurs, et conduit en général à optimiser, voire à redessiner entièrement la manière dont les applications et les données s’imbriquent.

Business Service Insight (nouveau nom d’Oblicore Garantee On Demand, racheté en 2010) définit les performances attendues et calcule combien cela coûtera de les atteindre. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce nouvel outil n’a rien à voir avec Insight Database, un autre outil de CA qui, lui, détermine les performances des bases de données.

Capacity Management établit ensuite les montées en charge typiques au métier de l’entreprise et liste le nombre de ressources en cloud qu’il faudra réserver pour les absorber.

Enfin, Lisa, l’outil racheté à ITko en juin dernier, va simuler, d’après les informations de Capacity Management, le fonctionnement du projet dans un cloud, afin de vérifier que tout fonctionnera comme on l’a prévu.