Attendu pour le mois d’avril 2015, Windows 9 commence à laisser filtrer quelques informations tangibles à son sujet. Outre la réapparition du fameux menu Démarrer, dont il ne fait quasiment plus de doute, cette nouvelle mouture introduira des changements plus profonds. Par exemple, une architecture commune à la version desktop et à son pendant mobile (Windows Phone 9), permettra de faciliter les développements.

Cette convergence, au cœur de la vision de Microsoft, a déjà été amorcée avec 8.1 en avril – on parle de 95 % d’API en commun entre Windows et Windows Phone. Parmi les autres attentes autour de Windows 9, citons l’arrivée d’un nouveau noyau (NT 6.4) et l’intégration plus poussée des services du cloud Azure, laissant entrevoir la possibilité d’une déclinaison de l’OS entièrement virtualisée et accessible en ligne.