Microsoft a mis en ligne la version d’évaluation de Windows 8.1. L’occasion, pour l’éditeur, de présenter les nouveautés de cette mise à jour pour les utilisateurs en entreprise.

La conférence développeur Build, qui a démarré hier à San Francisco, a été l’occasion pour Microsoft de présenter en long et en large Windows 8.1, qui est disponible dès à présent en version preview (mais qu’il ne faut surtout pas installer sur des machines en production). Présentée comme une mise à jour « majeure », cette nouvelle version apportera aux entreprises toute une série de nouveautés, à commencer par… un retour en arrière.

En effet, les administrateurs auront la possibilité de paramétrer les machines des salariés de telle manière qu’elles démarrent par défaut en mode bureau type Windows 7, sans passer par l’interface Modern UI. Il s’agissait là d’une demande forte de la part des professionnels qui ne voyaient pas d’un bon œil qu’on leur force la main sur une interface jugée assez déroutante. « Il faut tenir compte des temps d’adaptation en entreprise », souligne Olivier Ribet, directeur de la division Windows Microsoft France.

Avec la version 8.1, l’antivirus Windows Defender, installé par défaut, pourra désormais reconnaître des comportements réseaux anormaux, afin de bloquer l’exécution locale de malware. L’usage des empreintes digitales a, par ailleurs, été généralisé dans le système. Enfin, il sera désormais possible de restreindre l’usage des ordinateurs à une seule application. Ce qui peut être utile dans certains cas d’usage précis : bornes de présentation dans les halls d’accueil, systèmes de points de vente, distributeurs de billets, etc.

Ouvert aux systèmes d’administration tiers

Côté administration, la version 8.1 intégrera le standard OMA Device Management, un protocole pour la gestion de terminaux mobiles. Ce qui facilitera aux entreprises, qui ne souhaitent pas utiliser Microsoft System Center, l’utilisation de systèmes de gestion tiers tels que Mobile Iron ou Air Watch. Une fonction de sauvegarde automatique fait également son apparition, permettant aux collaborateurs d’avoir une copie de certains de leurs fichiers sur les serveurs de l’entreprise, et cela de manière synchronisée sur tous ses appareils.

A noter, enfin, un support natif dans Windows 8.1 pour la fabrication numérique, avec à la clé des drivers pour imprimantes 3D, découpeuses laser, fraiseuses numériques, etc. Les adeptes des « fablabs » seront contents.

Windows 8, combien de divisions ?

Interrogé sur la vitesse d’adoption de Windows 8 en entreprise, Microsoft reste évasif. « Les entreprises sont en train de passer à Windows 8, chacune à son rythme », explique Olivier Ribet, directeur de la division Windows Microsoft France, avant de préciser : « Deux tiers des entreprises du CAC 40 ont déployé Windows 8 ou sont en train de le faire. » Il faut dire que les DSI sont désormais prudents. Le mauvais souvenir de Windows Vista leur traîne encore dans la tête…

Lire aussi:

Le dossier 01net sur Windows 8.1

Source :

Le site de Microsoft