Simplifier le stockage au sein des environnements virtualisés est le premier bénéfice que Citrix souhaite tirer du rachat de Sanbolic.

L’une des particularités de ses solutions est d’optimiser le provisionnement des données utilisées par des applications dans le cadre d’une infrastructure de bureau virtuel (VDI). Le VDI façon Citrix se dotera donc de nouveaux arguments à faire valoir face à Microsoft et autre VMware.

Plus de 200 clients de Citrix utilisent déjà les solutions de Sanbolic. L’éditeur a précisé qu’il exploitera ces solutions avec XenDesktop et XenApp, deux produits qui seront mis à jour au cours du 1er trimestre 2015.

XenServer et XenMobile mis à jour

Sans attendre, Citrix a tout de même levé le voile sur ces évolutions. XenServer va passer en version 6.5. Celle-ci inclut une architecture centrale de 64 bits, permettant aux utilisateurs de tirer parti des derniers OS et hardwares et de supporter la gestion du réseau, du stockage et des charges de travail.

Citrix a aussi dévoilé XenMobile 10, censé optimiser l’expérience de mobilité de ses utilisateurs, tout en automatisant et simplifiant son déploiement et sa gestion informatique. Cette nouvelle version inclut une interface améliorée afin de faciliter la gestion des flux de travail.

Citrix a indiqué qu’il allait intégrer rapidement les effectifs de Sanbolic. Le montant de la transaction n’a, lui, pas été dévoilé.