Après son rachat par l’opérateur de télécommunications en mars 2015, Cloudwatt a officiellement fusionné avec Orange Cloud for Business le 1er janvier. Cette évolution est quasi transparente pour les clients de l’ex-géant du cloud public souverain, le nom Cloudwatt restant inchangé, de même que l’aspect des sites et services en ligne.

Les équipes techniques et commerciales demeurent identiques également. Didier Renard, président de Cloudwatt, a lui été nommé DG adjoint et directeur de la stratégie en France et à l’international d’Orange Cloud for Business.

Orange continue à gérer le cloud de l’État

Cette fusion vient ponctuer un peu plus de 3 ans d’existence de la société, qui n’a pas vraiment atteint les résultats escomptés. À l’instar de Numergy, son homologue fondé par SFR et Bull, le CA généré par Cloudwatt s’élève à quelques millions d’euros alors que ses fondateurs, Orange et Thales, en attendaient cent fois plus. La mise en place tardive d’OpenStack n’est pas étrangère à ce bilan décevant.

Les infrastructures serveur de Cloudwatt, domiciliées à Val-de-Reuil, continueront d’héberger le cloud public de l’État. Les ministères et quelques établissements publics pourront ainsi toujours bénéficier de ces ressources externes pour combler d’éventuels besoins liés aux traitements de l’open data et du big data. Ce cloud est par ailleurs relié au réseau interministériel d’État, déjà géré en partie par Orange Business Services.