Cloudwatt devrait passer entièrement sous le contrôle d’Orange, si les discussions actuellement en cours aboutissent. L’opérateur négocie avec les autres actionnaires de la société de cloud computing pour qu’ils lui cèdent leurs parts.

Il s’agit en l’occurrence de Thalès, qui en possède 22,2 %, et de la Caisse des Dépôts qui en compte 33,3 %, tandis que Orange détient 44,4 % du capital de Cloudwatt.

Cette opération s’apparente davantage à une évolution relativement attendue. L’État, par le biais de la Caisse des Dépôts, s’était engagé dans la société dans le cadre du programme d’investissements d’avenir dont l’objectif est de permettre aux industries françaises de combler une partie de leur retard sur leurs homologues étrangers, tout en conservant une souveraineté des données.

Tous les salariés seront conservés, assure Orange

Deux ans et demi après sa création, Cloudwatt devra se montrer suffisamment solide pour se passer des appuis des pouvoirs publics. D’autant que Thalès, qui avait surtout travaillé sur l’aspect sécuritaire de Cloudwatt, considère lui aussi sa mission terminée et envisage un désengagement. Orange resterait alors seul maître à bord, libre d’assurer le développement commercial de Cloudwatt. L’opérateur historique a déjà annoncé son intention de conserver l’intégralité des salariés de Cloudwatt.