La croissance du marché des smartphones a connu un ralentissement en 2015, si l’on en croit une étude que vient de publier IDC. Le cabinet d’analyses estime que le secteur n’aura même pas une progression à deux chiffres cette année, se cantonnant à gagner 9,8 % d’une année sur l’autre.

IDC avait annoncé une croissance déjà baissière, de 10,4 %, l’été dernier. Avec, a priori, 14,3 milliards d’unités écoulées, le marché des smartphones connaîtra donc sa toute première année de hausse à un chiffre. La raison est principalement à chercher du côté de la Chine.

La zone Afrique-Moyen-Orient à la relance

C’est un fait acquis, l’Empire du Milieu voit en effet sa croissance ralentir. Conséquence : comme d’autres marchés, celui du smartphone y est en hausse plus mesurée qu’auparavant, à 10 %. La tendance devrait se poursuivre au cours des quatre prochaines années. Suffisant pour enrayer durablement la croissance mondiale des ventes de smartphones ? Pas sûr, répond IDC, qui estime que la contraction constatée en Chine, mais aussi en Europe de l’Ouest et en Amérique latine, sera compensée par la zone Afrique et Moyen-Orient. Là-bas, justifie le cabinet, les quatre prochaines années devraient voir le marché des smartphones grimper de 50 %.

Enfin, d’une année sur l’autre, seul Apple connaît une croissance à deux chiffres (17,6 %), Android se « contentant » de 9,5 % et Windows chutant de 10,2 %.