Gartner le reconnaît volontiers, le marché informatique n’a jamais été confronté à autant de volatilité et d’incertitudes dans un monde qualifié par VMware d’ « imprévisible ». Les analystes s’attendent à une hausse légère de 4% des investissements IT en 2021. Un chiffre qui masque une forte disparité selon les secteurs.

Gartner constate et anticipe une baisse des dépenses informatiques en 2020 sur tous les segments de l’IT y compris dans les datacenters, dans les services IT, dans les services de téléphonie et communication, dans les logiciels comme dans les postes clients.

Ses analystes anticipent une baisse en 2020 de 5,4% par rapport à l’année 2019 avec une dépense informatique globale des entreprises et organisations de 3 600 milliards de dollars.

Bien évidemment, tout dépend un peu des secteurs. Dans le domaine des loisirs et du transport aérien, les budgets IT 2020 ont été coupés de plus de 30% !

Mais cette baisse des dépenses IT mondiales reste finalement inférieure aux prédictions émises par le Gartner en mai dernier juste après la première vague de confinement. Preuve que les entreprises ont poursuivi leurs efforts de transformation numérique souvent débloqués par l’urgence pandémique du début d’année.

Des efforts que Gartner voit se poursuivre en 2021 puisque ses analystes anticipent un rebond notamment du côté des logiciels avec une progression record de 7,2%.
Tout comme Forrester dans ses prédictions 2021, Gartner anticipe un accroissement du fossé séparant les entreprises bien avancées dans leur transformation et celles déjà très en retard avant le COVID-19. « Bien que des facteurs de stress uniques aient été imposés à toutes les industries au fur et à mesure de la progression de la pandémie, les entreprises qui étaient déjà plus ‘numériques’ au départ de la crise se portent mieux en cette fin d’année et continueront à prospérer en 2021 » explique John-David Lovelock, distinguished research VP chez Gartner.
Rappelons que dans ses prévisions 2021, Forrester annonce que « ça va mal finir… Parmi les entreprises du Fortune 500 qui n’ont pas su se transformer avant la pandémie, 1 sur 5 ne passeront pas 2021 ! ».

Pour Gartner, cette progression 2021 des logiciels (particulièrement en mode SaaS) et services bénéficie du mode « essayer avant d’acheter » proposer par nombre de fournisseurs entre Mars et Août pour aider les entreprises à trouver rapidement des solutions à leurs différentes problématiques. « Le Cloud a clairement fait ses preuves cette année : il a fonctionné pendant toute la pandémie et a aisément permis aux entreprises d’augmenter ou diminuer son usage au fil des besoins » explique John-David Lovelock. « Cette démonstration de souplesse accélèrera son adoption par les entreprises au moins jusqu’en 2022 ».

Les investissements consacrés aux Datacenters connaîtront également une progression marquée (évaluée à 5 ,2% par Gartner), les hyperscalers accélérant la construction de nouveaux datacenters à travers le monde pour assouvir la demande des entreprises pour « davantage de cloud » mais également pour contrecarrer les effets des tentions géopolitiques qui vont obliger les entreprises « à penser global mais agir localement » comme l’expliquait le Forrester dans ses prévisions 2021.

Tous les secteurs IT ne bénéficieront pas d’une telle hausse. Certains resteront même orientés à la baisse. Selon John-David Lovelock, « les entreprises devront faire plus d’IT avec moins d’argent pour le faire. Elles devront donc retirer du budget d’autres secteurs comme la mise à jour des parcs de smartphones/téléphones, le remplacement des imprimantes, les services de communication… »