Avec un chiffre d’affaires en progression de 6 %, s’établissant à 14,7 Md$, c’est avec sérénité qu’Intel achève son 4ème trimestre fiscal 2014, clos le 31 décembre. Tous les indicateurs sont au vert. Le résultat opérationnel s’élève de 25 % à 4,5 Md$, tandis que le résultat net grimpe de 39 % à 3,7 Md$.

« Le 4ème trimestre a été la solide fin d’une année record », résume Brian Krzanich, PDG d’Intel. « Nous avons rencontré ou dépassé plusieurs objectifs importants : nous avons revigoré l’activité PC, fait grandir celle de notre centre de données, établi notre présence sur le marché des tablettes et conduit la croissance et l’innovation dans de nouveaux domaines », poursuit-il.
Sur toute l’année 2014, Intel a dégagé un chiffre d’affaires global de 55,9 Md$ pour un résultat opérationnel de 15,3 Md$ et un résultat net de 11,7 Md$. Dans le détail, la branche PC progresse de 4 %, enregistrant 34,7 Md$ de revenus, la division Centre de données augmente de 18 % atteignant 14,4 Md$, et l’activité Internet des objets, en pleine expansion, bondit de 19 % à 2,1 Md$.
L’activité Mobile et Communications chute
En peine, la division Mobile et Communications d’Intel décline, elle, de 85 % avec 202 M$ de revenus générés. Petit ralentissement également pour l’activité Logiciels et services opérationnels qui se rétracte de 1 % avec 2,2 Md$ enregistrés.

« Il y a encore plus à faire en 2015. Nous allons améliorer notre rentabilité mobile et allons garder Intel concentré sur la prochaine vague de l’informatique », conclut Brian Krzanich.