Mis au point par une équipe de chercheurs européens, dont des scientifiques du CNRS, CurvACE est un œil artificiel reproduisant le fonctionnement de l’œil de la mouche. Il est constitué de 640 capteurs composés chacun d’une lentille d’un pixel. Ne mesurant que 15 millimètres, cet œil offre une vue sur 180 degrés en dimension horizontale et 60 degrés en vertical. Ce qui permettrait, entre autres, aux robots terrestres et aériens de mieux éviter les obstacles.