Comme chaque Vendredi depuis 6 semaines, IT for Business pointe son projecteur sur l’un des lauréats des « DSI de l’Année ». Cette semaine, nous vous proposons de faire connaissance avec notre DSI Reconstructeur de l’année : Michaël Cohen, CTO d’Eksaé.

En un peu plus de 12 mois et en pleine pandémie, Michaël Cohen a mené un carve-out résultant de la cession par Cegid de sa branche d’édition et de services pour le secteur public. Un beau projet de reconstruction d’un système d’information.

« Le plus gros projet de ma carrière », précisait Michaël Cohen dans son dossier. Et on veut bien le croire. Le temps de la lecture de sa présentation, les membres du jury ont pu revoir en accéléré les phases qui se sont égrenées avec rythme entre octobre 2019 et octobre 2020 chez Eksaé.

Quelque temps plus tôt, Cegid décide de se séparer de sa branche dédiée au service public. L’équipe technique est mise en place et la planification du projet, baptisé Envol, démarre durant l’été 2019 par l’analyse de l’étendue du travail à accomplir. Applicatifs internes, téléphonie, réseau, hébergement, portails, outils de développement, prestataires et partenaires, gestion de la base installée : tout va être repensé, avec le challenge d’une bascule au 30 septembre 2020 et l’objectif d’un impact minimal pour les clients. Le compte à rebours commence effectivement en octobre 2019 alors que certaines questions demeurent encore sans réponses.

Lorsque l’on évolue dans une structure qui fonctionne et qui a juste besoin d’être modernisée ou adaptée en partie, on n’imagine pas toujours la somme de petits détails à considérer, ce dans un timing court et adapté, pour que la transition s’opère d’emblée, sans rupture dans l’activité principale comme dans celles qui sont en train de mener le changement. En un temps compté et avec des jalons contraints par les nouveaux choix de prestataires, les phases de négociation nécessaires, la réactivité de ces fournisseurs et les problèmes d’intégration qui ne manquent pas de surgir, les équipes de Michaël Cohen vont donc peu et peu reconstruire une infrastructure physique et logicielle complète.

Comme lors de travaux menés dans une maison, où l’on s’aperçoit qu’un mur n’est pas droit, qu’une gaine ne passe pas là où on l’attend, Michaël Cohen va bien sûr découvrir, pêle-mêle, des problèmes d’interconnexion avec d’anciens équipements, des abonnements en double à certains services, des sécurisations d’accès qui nécessitent de récupérer les anciennes adresses mail…

Au fil du temps, un nouvel Active Directory corporate est élaboré avec une structure et un hébergeur différents. Les portails (corporate, intranet et client incluant l’accès aux solutions logicielles Eksaé) sont redéveloppés. D’autres prestataires sont choisis pour les applications corporate, avec une volonté stratégique d’externaliser au maximum. Un système d’information flambant neuf prend alors forme incluant tous les modules nécessaires (gestion des clients, GED, gestion des déplacements, etc.), tandis que de nouveaux choix sont conduits pour l’hébergement des applications et données des clients ainsi que pour les outils et environnements de développement de ces applications.

Progressivement, les chantiers, à peine ralentis par le confinement, sont fermés un à un. Et en octobre 2020, il ne reste plus qu’à opérer quelques ajustements, comme il y en aura toujours, bien entendu.

Le jury a apprécié cette migration-révision de fond en comble d’un système d’information. Et vous ? Si vous aviez à réaliser un carve-out, comment cela se déroulerait-il ?

L’ENTREPRISE

Eksaé est née du désengagement de Cegid du secteur public en 2019.
Éditrice de solutions logicielles de gestion des finances, des ressources humaines et de la vie citoyenne dédiées au service public, elle compte 130 collaborateurs pour un chiffre d’affaires compris entre 30 et 50 M€. Son staff informatique est constitué de 70 personnes.

Mini Bio de Michaël Cohen

Depuis 2019 : CTO, Eksaé
       2019 : CTO, Cegid Public
       2016 : CTO, Trace One
       2002 : Directeur des technologies, Egencia (groupe Expedia)
       1995 : Responsable des systèmes de facturation, Debitel (groupe La Poste)
Formation
    Economics & Econometrics, Paris X (Nanterre)