Le 21 mars dernier, IT for Business dévoilait à l’occasion d’une prestigieuse soirée, dans le non moins prestigieux cadre du musée d’Orsay, les lauréats de la 23ème édition des trophées « DSI de l’année ». Chaque vendredi, nous vous proposons de découvrir le portrait de l’un de ces lauréats. Après le DSI Augmenté, la DSI Résiliente et le DSI Engagé, il est temps de faire connaissance avec notre DSI Transformateur de l’année : Antoine George, directeur informatique groupe d’Euler Hermes.

Grâce à une organisation agile et à une architecture basée sur les macro-services, les API et le cloud, la DSI d’Euler Hermes s’est transformée en « accélérateur stratégique » pour les métiers. Elle réécrit 70 % de son SI pour le faire évoluer en une plateforme ouverte qui diminuera notablement les coûts de run.

Le système d’information d’Euler Hermes est le cœur d’un business model hautement transactionnel reposant sur des échanges fréquents avec ses clients et partenaires. Il permet le suivi de 83 millions d’entreprises sur lesquelles Euler Hermes délivre des garanties à ses 66  000 assurés, répondant notamment à 22  000 demandes de crédit par jour.
En 2018, la DSI lance un programme de transformation d’envergure de ce SI qui a grandi de manière hétérogène à la faveur d’une stratégie soutenue de fusions-acquisitions au niveau mondial. Objectif : disposer à terme d’une plateforme centrale à la pointe de la technologie permettant des échanges massifs de données en temps réel avec les différents partenaires de l’entreprise.

Le prix du DSI Transformateur de l'année est attribué à Antoine George, DSI d'Euler HermesLe projet mobilise la quasi-totalité du budget, en totale cohérence avec son importance stratégique, la compétitivité des services qui en découleront, et les économies associées. Il prévoit également la transformation de la DSI en une organisation agile, et son passage à une culture DevOps accompagnant la migration du SI vers le cloud public en mode natif. .

Après deux ans de phases pilotes, 2021 a vu la mise en production du système cœur de gestion des polices et des réclamations Compass, et du nouveau portail client myEH en Grèce, aux ÉtatsUnis, au Canada, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. La stratégie FinOps mise en place permet quant à elle d’économiser plusieurs millions d’euros par an de coûts cloud, qui s’ajoutent aux montants épargnés grâce au décommissionnement des anciens systèmes.

Petit à petit, le SI d’Euler Hermes est ainsi devenu une chaîne de valeur composable, flexible et évolutive permettant de fournir de nouveaux produits et services en assemblant les microservices (une soixantaine) au travers d’API (une centaine). Une performance obtenue grâce à une agilité à l’échelle.

Aujourd’hui, la très grande majorité des équipes informatiques et projets, soit plus de 500 personnes, fonctionnent en agile. Une grande autonomie est accordée aux équipes multidisciplinaires, qui choisissent leurs outils, leur organisation et assurent elles-mêmes la responsabilité du budget de run de leurs applications, tout comme la mesure et le suivi de la dette technique. Elles partagent la responsabilité de la résilience et de la sécurité de leurs applications en collaboration avec les équipes transverses d’architecture et de sécurité. Enfin, en lieu et place de l’équipe centrale qui était précédemment dévolue à cette tâche, elles assurent elles-mêmes la gestion des incidents sur leurs applications.

L’efficacité de cette nouvelle organisation, qui permet plusieurs dizaines de mises en production chaque mois au lieu de six paliers principaux par an avant 2018, a été confirmée au travers d’indicateurs de performance et de qualité de service des applications délivrées. Elle est également confortée par un score de satisfaction globale de 4 sur 5 décerné par les clients internes de la DSI au mois d’octobre 2021. Transformation réussie, donc!

L’ENTREPRISE

Filiale d’Allianz, Euler Hermes domine le secteur de l’assurance-crédit avec plus d’un tiers des parts du marché mondial. Comptant 5 700 salariés, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 Md€ en 2020. Sa DSI comprend 700 collaborateurs (200 internes et 500 externes), dont 250 mobilisés pour le plan de transformation du groupe.

LA MINI-BIO DE ANTOINE GEORGE

2020 : Directeur informatique groupe, Euler Hermes
2016 : Directeur finances et opérations, Euler Hermes Europe du Nord
2013 : Directeur finances et opérations, Solunion (joint-venture Euler Hermes - Mapfre)
2010 : Directeur administratif groupe, Euler Hermes 
2000 : Analyste financier puis autres postes de management, Euler Hermes
1998 : Analyste programmeur, Euler Hermes

FORMATION

Ingénieur (Centrale Paris)
Analyste financier (SFAF)


À lire également :

DSI de l’année et DSI Augmenté (23 ème édition) : Pascal Bigard

DSI Résiliente de l’année (23 ème édition) : Nathalie Curé

> DSI Engagé de l’année (23 ème édition) : Olivier Hoberdon

> DSI Transformateur (22 ème édition) : Raphaël Hélion

> DSI Open (21 ème édition) : Sébastien Valla