Ericsson vient de mettre fin à 3 mois sans CEO en nommant Börje Ekholm à la tête du groupe. Membre du conseil d’administration d’Ericsson et ancien gérant d’Investor, filiale gérant la majeure partie des actifs de la famille Wallenberg qui contrôle l’entreprise, Börje Ekholm n’est pas un inconnu de la maison suédoise.

Si son double profil d’ingénieur en électrotechnique et de manager a su séduire la direction, certains analystes s’inquiètent de son absence d’expérience à la tête d’une aussi grosse structure. Annoncé comme un homme providentiel, il aura en effet fort à faire puisque l’équipementier se trouve en pleine tempête. Au deuxième trimestre 2016, le chiffre d’affaires a chuté de 11 % et le bénéfice de 26 % en comparaison de l’année passée. En conséquence de ces mauvais résultats, le titre a eu tendance à dévissé et plusieurs fonds d’investissement ont pris leurs distances.