L’équipementier vient de remercier son CEO, Hans Vestberg. Après 25 ans chez Ericsson – dont 7 à la tête du groupe -, ce dernier a vu son départ salué par les marchés puisque le titre a grimpé de 5,1 % à la suite de cette annonce. Cela s’explique par une enquête pour corruption qui lui a fait perdre la confiance des investisseurs et par les mauvais résultats du groupe.

Au 2ème trimestre 2016, le chiffre d’affaires et le bénéfice du groupe ont respectivement reculé de 11 % et 26 %. En juin dernier, Ericsson avait engagé un grand plan de réduction des coûts visant à économiser 1 Md€/ an. Cette stratégie a déjà conduit à la suppression de plus de 3 000 postes. L’intérim de Hans Vestberg sera assuré Jan Frykhammar, en attendant qu’un remplaçant permanent soit nommé.