Après la tentative ratée d’alliance entre les trois géants Toshiba, Vaio et Fujitsu, ce dernier a confirmé un projet de collaboration avec le chinois Lenovo. Déjà évoquée, cette alliance devrait porter, selon la direction, sur la recherche & développement (R&D), le design et la fabrication. Jusque-là, aucune condition financière n’a été rendue publique.

Dans un marché des PC manquant cruellement de dynamisme, cette opération permet à Fujitsu, deuxième acteur du marché japonais, d’isoler un peu plus cette activité qui avait déjà fait l’objet d’une scission en début d’année. Le japonais a toutefois précisé que ni sa gamme ni ses services ou ses engagements envers ses partenaires et ses clients ne seraient modifiés. Pour Lenovo, leader mondial du secteur, cette coopération semble s’inscrire dans une stratégie visant à asseoir définitivement sa domination.