Une nouvelle pépite française vient de tomber dans l’escarcelle de Fujitsu. Après le rachat de RunMyProcess en 2013, le groupe japonais a profité de son Forum 2015, à Munich, pour annoncer l’acquisition de UShareSoft. L’opération s’inscrit dans une stratégie plus large de Fujitsu autour du cloud hybride. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Composé de 30 personnes, UShareSoft s’est bâti une solide réputation dans l’édition d’automates logiciels destinés à la construction et la gestion des cycles de vie des applications numériques d’entreprise. Avec un chiffre d’affaires non dévoilé, mais estimé à environ 5 M€, elle a créé un écosystème technologique qui a attiré l’attention de Fujitsu au point qu’il souhaite encourager encore sa R&D.

Opération gagnant-gagnant

Si l’ampleur prise par le cloud hybride rendait nécessaire un mouvement stratégique de la part de Fujitsu, le petit éditeur grenoblois a également beaucoup à gagner de son acquisition. Les automates de UShareSoft permettent en effet de simplifier le processus de migration des applications depuis les datacenters des entreprises vers les clouds publics. Un marché porteur sur lequel la société est en pointe, mais talonnée par une concurrence pléthorique, notamment américaine.

En se rapprochant de Fujitsu, UShareSoft obtient ainsi les moyens de ses ambitions. Le groupe japonais acquiert, quant à lui, un important savoir-faire qui rejoindra la plateforme K5, pierre angulaire de l’offre MetaArc lancée en septembre.