La suite Google Docs s’émancipe un peu plus de la connexion Internet et du navigateur Web en se transformant en applications, téléchargeables sur le Play Store de Google, mais aussi l’App Store d’Apple.

L’américain autorise ainsi l’utilisation de son outil de traitement de texte sur smartphone et tablette, sans en limiter les fonctions offline : il permet de créer, de consulter et d’éditer un document texte. Parallèlement, Google a mis à jour son application Google Sheets.

L’objectif poursuivi par la firme de Mountain View, en éclatant ses services en plusieurs applications distinctes, est de concurrencer Microsoft et sa suite Office Mobile. Jusqu’alors trop liée à son cloud Drive, la suite de Google rattrape donc son retard. Pour autant, les documents continueront d’être synchronisés, à chaque reconnexion, afin d’être accessibles sur tous les appareils.