Google est entré au capital de Lenovo à la suite du rachat par l’entreprise chinoise de ses smartphones Motorola. Le géant du Web a reçu 618,3 millions de titres de l’industriel chinois pour un montant de 750 M$, soit 5,94 % de son capital.

En dépit de la mauvaise santé de Motorola, dont les parts de marché mondiales dans le mobile plafonnent à 7 %, en chute libre depuis 2 ans, Lenovo avait annoncé l’acquisition de l’entreprise pour 2,91 Md$, la semaine passée. Le géant chinois de l’informatique compte s’appuyer sur l’ancien fleuron américain du mobile pour réaliser une percée comparable à celle opérée ces dernières années sur le marché des ordinateurs personnels, après son rachat des PC d’IBM en 2005.

Lenovo, coté à la bourse de Hong Kong, est en effet devenu le numéro un mondial du PC en 2013.