La guerre des chatbots, ou agents conversationnels, s’intensifie. Cette fois, c’est Google qui est à la manœuvre en s’offrant Api.ai, une start-up spécialisée dans la reconnaissance et la compréhension des langages humains naturels. Si le montant de la transaction n’a pas été révélé, l’importance de celle-ci n’a échappé à personne.

Avec 15 langages pris en charge (notamment le français, l’anglais, l’allemand, l’espagnol et le chinois) et une communauté de 60 000 développeurs, la start-up californienne est un acteur de poids sur le marché de l’intelligence artificielle. Le cabinet Gartner estime en effet qu’en 2020, 40 % des interactions mobiles se feront entre un humain et un robot. L’environnement de développement d’Api.ai permettra notamment à Google de proposer une compréhension plus fine du langage humain. L’inverse étant très souvent reproché aux solutions actuelles.