L’opérateur ouvrira des accès haut débit VDSL2 sur câble téléphonique à Bordeaux, en zone de pré-généralisation, puis à Lyon, Lille, Marseille et Paris.

Pragmatique, OVH se prépare à passer aux accès très haut débit sur câble de cuivre. A peine la technologie VDSL 2 validée par les experts techniques mandatés par l’Arcep sur le réseau téléphonique existant, l’hébergeur prépare son déploiement commercial prochain.

Selon le calendrier prévu, une phase de « pré-généralisation » du VDSL 2 débutera en mai ou juin 2013. A cette période, OVH proposera cette technologie à ses abonnés dégroupés éligibles sur Bordeaux et son agglomération, qui font partie des deux départements pilotes (Gironde et Dordogne). Le VDSL 2 augmente le débit par rapport à l’ADSL jusqu’à 50 Mbits/s en réception, sur des lignes de cuivre de moins de 1 km (au-delà ce débit s’amenuise rapidement).

Au-delà de cette période d’environ trois mois de tests et après que France Télécom aura défini son offre de dégroupage VDSL 2 pour opérateur, OVH envisage le déploiement national de la technologie, qu’il prévoit pour l’automne 2013, dans les agglomérations dégroupées par ses soins (Lille, Lyon, Marseille, Paris).

Le fournisseur d’accès à Internet précise que, depuis la fin 2010, ses équipements DSLAM (situés dans les locaux de France Télécom et servant à relier ses abonnés dégroupés) sont tous compatibles VDSL2. Les modems qu’il installent chez ses clients seraient également compatibles VDSL 2.

« L’ensemble de nos abonnés ADSL éligibles au VDSL2 seront automatiquement basculés sur cette technologie dès son lancement partout en France. Un e-mail les avertira de ce changement », ajoute Laurent Proust, responsable des activités xDSL chez OVH.com.

La technologie a été validée par l’Arcep (via le comité d’experts) sur toute ligne téléphonique de cuivre reliant directement l’abonné sans passer par un sous-répartiteur intermédiaire.

Lire aussi :

Haut débit : la technologie VDSL 2 validée sous conditions pour les opérateurs (publié le 27 avril 2013)

VDSL 2: du très haut débit sans fibre optique dès l’automne (publié le 30 août 2012)