HP a annoncé une mise à jour importante de sa plateforme d’analyse big data Vertica (nom de code Dragline). Elle porte notamment sur la rapidité des requêtes. Parmi les nouveautés, la plateforme permet de provisionner de façon dynamique la quantité de ressources nécessaires à des requêtes individuelles.

Les autres évolutions sont l’extension du support de SQL-on-Hadoop, l’optimisation du stockage, ainsi que la mise en place d’un moteur d’analyse sémantique pour faire ressortir du sens et « des sentiments » à partir de textes non structurés, par exemple des tweets.

Aider à l’analyse

« Notre but est de continuer à valoriser les actifs les plus stratégiques des entreprises, à savoir leurs données », a commenté Colin Mahony, vice-président et directeur général de Vertica chez HP. « Vertica Dragline permet aux organisations de stocker des données en optimisant leur coût, de les explorer de façon rapide et efficace en utilisant les outils basés sur SQL et, plus important, de fournir au client des analyses et des avantages opérationnels très rapidement, de manière pertinente et sécurisée. ».

Parmi les exemples d’applications, Vertica Dragline peut aider un opérateur télécom à mieux connaître ses clients et, in fine, leur permettre de réduire leur facture mobile.