La division grand public de HP est officiellement séparée de celle réservée aux professionnels. Cette scission a été officialisée ce lundi avec l’entrée en bourse des deux nouvelles entités : HP pour les particuliers et Hewlett Packard Enterprise pour les pro.Cette entité est désormais dirigée par Meg Whitman et pèse 53 Md$ de chiffre d’affaires annuel. Elle regroupe la construction de serveurs, les technologies réseau et de stockage, et les services aux entreprises.

Côté HP, c’est Dion Weisler, vice-président exécutif de l’activité Impression et Systèmes personnels du groupe, qui en prend la tête.

Trois entités en France

Cette réorganisation affecte également la filiale française de HP qui se trouve séparée en trois entités distinctes : Hewlett-Packard Enterprise France(HPEF), Hewlett-Packard Enterprise Centre de Compétences France et HP France pour le grand public. Le patron de HP France jusqu’à présent, Gérald Karsenti, va diriger la branche HPEF. L’objectif de cette scission est d’offrir une visibilité plus grande aux produits d’entreprises, bien plus porteurs que ceux pour les particuliers et aux marges plus importantes, ce qui ne devrait pas déplaire aux actionnaires.

L’avenir de HP, en revanche, est incertain. Finira-t-il racheté à la façon des PC IBM ? En attendant, ses PC ne dominent déjà plus le marché et ce depuis 2013, selon IDC.